Loading

musée royal de mariemont

Mélanie Thiry - Communication Coordinator

100, chaussée de Mariemont
B-7140 Morlanwelz
+32 64 21 21 93
www.musee-mariemont.be
melanie.thiry@musee-mariemont.be

Alice Herman - Communication Director

Tél. +32 64 27 36 91
alice.herman@musee-mariemont.be


Made In Belgium - Industriels Belges en Egypte

Du 05/09/2020 au 04/12/2020 - CPI : 03/09/2020

EXPOSITION DU 05 SEPTEMBRE AU 04 DÉCEMBRE 2020 – EXPOSITION CONÇUE PAR LE MUSÉE ROYAL DE MARIEMONT, PRÉSENTÉE SUR LE SITE DU BOIS-DU-LUC. MUSÉE DE LA MINE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. L'exposition propose un retour sur les entreprises belges qui ont marqué notre mémoire et la modernisation industrielle de l'Égypte. Le savoir-faire belge, particulièrement régional, les grandes innovations participant Í un expansionnisme belge, le développement des collections égyptologiques publiques belges y sont présentés. Durant le 19e siècle, la Belgique figure parmi les plus grandes nations industrielles européennes. Son savoir-faire s’exporte par-delÍ le monde et on ne compte plus les réalisations en Amérique du Sud, en Chine et même en Égypte ! Depuis les ponts jusqu’aux siphons, en passant par les trams et les locomotives, les belges contribuent activement Í la modernisation de l’Égypte. Ces chantiers participent Í un expansionnisme industriel belge et font rentrer nos entreprises dans l’histoire : Usines et Fonderies de Baume & Marpent, la Compagnie Centrale de Construction, les Forges, les Usines et Fonderies de Haine-Saint-Pierre... sont en effet autant de noms faisant partie de l’histoire et de la mémoire collective de la région du Centre. L’exposition conçue par le Musée royal de Mariemont met en lumière les liens entre industrie et collection de 1830 Í 1952, Í la veille de l’indépendance égyptienne. La part belle sera réservée aux prouesses techniques via l’exposition de plans originaux de la société Baume et Marpent, véritables bijoux technologiques et artistiques. À l’origine de la réalisation des fameux ponts du Nil, cette entreprise essaima son savoir Í travers toute la Vallée du Nil, du nord au sud et jusqu’au Canal de Suez. Un second aspect de ces chantiers pharaonico-belges est mis en exergue : leur impact sur le monde muséal. Les différents chantiers menés sont en effet l’occasion pour les industriels - patrons, ingénieurs et contremaÍ®tres - de découvrir la Vallée du Nil et son formidable Patrimoine. Certains n’hésiteront pas Í rassembler quantité d’objets archéologiques, du plus modeste au plus colossal, qui constituent aujourd’hui les noyaux des collections égyptologiques publiques belges.