Loading

info@caracascom.com
+32 495 22 07 92

SCHIEPERS GALLERY | CONTEMPORARY GLASS

Sue Schiepers - Gallery Owner

Dokter Willemsstraat 30
B-3500 Hasselt
+32 476 968806

sue@schiepersgallery.com



Exposition Kait Rhoads

Du 09/05/2019 au 03/08/2019 - CPI : 09/05/2019

Kait Rhoads est une sculptrice américaine qui vit et travaille à Seattle. Elle utilise des « murrine » creuses (des tubes en verre soufflé hexagonaux, une technique italienne) de manière innovante pour créer de telles structures. L’artiste a partagé sa jeunesse entre la Virginie rurale et un bateau à voile voguant dans les Bahamas et la région des Caraïbes, où elle eut souvent l'occasion de plonger. Ses années passées sur l’eau ont eu une grande influence sur elle et constituent encore aujourd'hui une source d’inspiration importante dans son travail. Elle est fascinée par les structures aquatiques et les écosystèmes naturels. Les coraux, par exemple, ne sont qu’une des nombreuses espèces biologiques qui inspirent son travail. Leur structure chimique commune (des tubes hexagonaux de carbonate de calcium) et leur diversité de formes n'en finissent pas d'étonner l'artiste. Rigides, mous, grands, petits, fermés ou creux... ils varient énormément. Cet animal invertébré continue de titiller l'imagination de Rhoads et reste présent dans ses créations. Les eaux froides et grises de Puget Sound constituent quant à elles une source d'inspiration plus récente. Depuis que Kait Rhoads a déménagé dans le nord-ouest des États-Unis il y a vingt ans, sa fascination s'est étendue aux forêts de kelp. Les formes souples de ce type d'algue marine ne la quittent pas, tantôt tournées avidement vers les profondeurs, tantôt ondulant dans les eaux peu profondes, tantôt emportées par les marées. L'intérêt de Rhoads pour la mer l'a poussée à travailler comme bénévole à l'aquarium de Seattle, où la proximité avec la vie marine et le savoir des scientifiques marins ont encore accru son attirance pour l'écologie océanique. La vie aquatique est le fondement des sculptures de verre de Rhoads, qu'il s'agisse d'élégantes armatures et de formes animées ou de surfaces éclatantes et d'exosquelettes à multiples facettes. Ses sculptures ne mentent pas sur leurs origines aquatiques, avec leurs formes simples, leurs chatoiements colorés subtils et les scintillements furtifs d’une lumière qui brille tel un petit soleil sur une surface liquide. Pour créer ces formes amorphes, elle tisse des segments de « murrine » de verre creuses à l’aide de fil de cuivre. Les sculptures qui en ressortent ne demandent qu’à être touchées : leur taille, leur surface et leur allure amusante invitent le spectateur curieux à y trouver différentes interprétations. La création d'une sculpture peut prendre jusqu'à deux ans. Le concept de l'œuvre se construit lentement : d'abord un simple croquis, il évolue en dessin plus détaillé pour enfin se concrétiser avec la réalisation de la sculpture finale. Le verre est soufflé, étiré, taillé et poli pour prendre la forme des petites « murrine » creuses qui serviront à créer les éléments principaux, c'est-à-dire des cônes de section hexagonale. Ceux-ci sont ensuite liés entre eux avec du fil de cuivre et fonctionnent ainsi comme des éléments architectoniques qui s'imbriquent joliment dans une structure travaillée. Leur emplacement détermine différentes orientations spécifiques, qui créent ainsi les galbes de la structure globale. Bien que tous les éléments de la construction soient rigides, ils forment ensemble un tout flexible, une structure finale qui semble mouvante. C’est la première fois que Rhoads expose en Europe.