Loading...
Press use only

ART CALENDAR

  • ART STORIES | GALLERY -
    Ouverture d'un nouveau lieu d'art contemporain à Ixelles
    art stories | gallery propose à l’amateur et aux curieux de faire l’expérience de l’art à travers des rencontres. À l’origine de ce projet, Malika Es-Saïdi, une femme dont l’ambition a toujours été d’ouvrir un espace d’exposition de ce type, où un dialogue entre les artistes serait possible. Lorsqu’elle évoque le concept de la galerie, elle parle, en toute discrétion et en toute modestie, de construire « une petite histoire de l’art ». Pas la grande, celle des livres ou des lignes du temps, mais celle qui se partage entre quelques personnes, qui se murmure à l’aide de quelques mots, à travers un échange de regards. Le dialogue entre les œuvres, entre les artistes et entre les spectateurs, voilà ce que cherche à composer Malika Es-Saïdi.
    CONTACT : Malika Es Saïdi, Avenue Louis Lepoutre 73, 1050, Ixelles, tel : - mail : malika.es.saidi@artsories.be - URL : http://caracascom.com/fr/ouverture-d-un-nouveau-lieu-d-art-contemporain-a-ixelles/665.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    CID - Programmation 2018
    DO YOU SEE THE KING ? PATRICK MARCHAL Du 22 octobre 2017 au 11 février 2018 FROM BELGIUM WITH LIGHT LES BELGES ONT [PRESQUE] INVENTÉ LA LUMIÈRE... Du 19 novembre 2017 au 25 février 2018 TOGETHER ! NOUVELLE ARCHITECTURE COMMUNAUTAIRE Du 25 mars au 01 juillet 2018 Une exposition du Vitra Design Museum, organisée par Ilka et Andreas Ruby et EM2N HALTE À LA CROISSANCE ! LE DESIGN EN QUÊTE DE DÉCROISSANCE Du 01 juillet au 21 octobre 2018 BENOÎT DENEUFBOURG Du 21 octobre 2018 au 03 février 2019
    CONTACT : Gaëtan Delehouzée, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : gaetan.delehouzee@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/cid-programmation-2018/305.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    Architecture by Pierre Hebbelinck & Pierre de Wit + Jean Prouvé (Vitra)
    Rénovation du bâtiment de la Société Libre d’Émulation par Pierre Hebbelinck & Pierre de Wit et déménagement de la Place de l’Yser à la Place du 20-Août. C’est en 2002 que naît le projet de déplacer les activités du Théâtre de la Place dans le bâtiment de la Société Libre d’Émulation. Cette société a été créée en 1779 avec la vocation d’encourager les Arts, les Lettres et les Sciences. Situés au cœur de la vie urbaine, face à l’Université de Liège, ses locaux sont ravagés par un incendie en 1914 et font place, en 1939, au bâtiment construit par Julien Koening. En partie détruit par la Seconde Guerre, le chantier de rénovation démarre en 2011. Ce sont les architectes liégeois Pierre Hebbelinck et Pierre de Wit –à qui l’on doit, entre autres, le Musée des Arts contemporains du Grand-Hornu (MAC’s), le Théâre du Manège à Mons ou encore la restauration de l’ancienne Halle aux Viandes à Liège – qui ont été désignés en qualité d’auteur du projet et ont reçu une mission complète d’architecture, d’ingénierie, de scénographie et d’acoustique. Le projet s’articule sur la réaffectation du bâtiment existant et sur l’extension des lieux, afin d’accueillir le théâtre dans un cadre prestigieux et adapté. L’Émulation s’apprête à devenir un outil pluridisciplinaire au service de la création et de l’accueil de spectacles théâtraux, chorégraphiques et musicaux. Les lieux offriront une ampleur technique et un confort jusqu’aujourd’hui inexistants Place de l’Yser qui a accueilli le Théâtre de la Place pendant près de trente-cinq ans. Le complexe compte une grande salle (557 places) et une petite (145 places), un espace d’exposition pour les arts visuels, une salle de répétitions et de nouveaux dispositifs d’accueil (restaurant, bar, librairie). Au total, la surface du bâtiment atteind 7800 m2. Les ateliers de couture ainsi que les réserves des costumes seront intégrés au bâtiment alors que les ateliers de construction de décors ont migré vers un nouvel espace à Ans. La rénovation du bâtiment représente un budget de 23 millions d’euros,dont 55% sont pris en charge par la Communauté française Wallonie-Bruxelles,16% par la Région wallonne,10% par la Province de Liège et 19% par la Ville de Liège.Cela entraînera une refonte complète des places Cockerill et du 20-Août et impliquera aussi la démolition des anciennes installations du Théâtre de la Place en Outremeuse et donc sa réaffectation complète.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/architecture-by-pierre-hebbelinck-pierre-de-wit-jean-prouve-vitra/104.html

  • MILL - MUSEE IANCHELEVICI - 30 ANS - www.ccrc.be
    20/01/2017 > 30/12/2017 - Le MiLL fête ses 30 ans
    2017 une année particulière, le MiLL fête ses 30 ans ! Depuis 1987, le musée s’emploie à diffuser l’oeuvre de l’artiste d’origine roumaine Idel Ianchelevici (1909-1994). L’institution a dépassé sa vocation monographique pour devenir un centre d’art actuel. Ancrée dans la modernité, l’institution porte depuis 2016 l’acronyme MiLL, reflet de ses multiples missions. Un nom facile à retenir pour un musée accessible à tous. L’œuvre de Ianchelevici qui constitue la collection permanente du musée sera le filigrane d’une programmation d’événements éclectiques. Les saisons se suivront dans les salles de la collection permanente mais ne se ressembleront pas puisque quatre artistes issus d’horizons très différents seront invités à s’exprimer en regard des œuvres de l’artiste roumain. Ces artistes sont Claudine Peters-Ropsy / Aimé M’Pane / Dany Danino / Régis et Francis Pedros. Du côté des expositions temporaires, la période africaine de Ianchelevici et son amitié avec le peintre russe Léopold Survage serviront plus particulièrement de prétexte à la présentation de deux expositions monographiques d’envergure. La première, au printemps, sera consacrée au sculpteur congolais Aimé M’Pane qui se partage entre Kinshasa, Bruxelles et les États-Unis. La seconde, en automne, remettra en lumière l’Œuvre peint de Survage, considéré comme un des artistes majeurs du XXème siècle. Des expositions collectives laisseront la part belle aux démarches actuelles. En été, dans la cadre de la biennale ARTour, Baudouin Oosterlynck sera la figure centrale d’une manifestation qui mêle collection, expérience multisensorielle et art contemporain. Et pour débuter la saison anniversaire, en février 2017, le concours Jean et Irène Ransy permetra à des plasticiens de moins de 45 ans de mettre en évidence leur pratique de la peinture gurative au sein d’une exposition collective. Depuis 2010, le MiLL a posé un acteur majeur dans l’accessibilité de ses collections au public déficients visuels. Les expositions consacrées à Aimé M’Pane et Baudouin Oosterlynck seront adaptées au public déficient visuel.
    CONTACT : Céline Christiaens, Place Communale, 7100, La Louvière, tel : - mail : presse@ianchelevici.be - URL : http://caracascom.com/fr/le-mill-fete-ses-30-ans/491.html

  • FONDATION ROGER JACOB -
    01/02/2017 > 31/12/2017 - Réinstallation d'une sculpture monumentale de Roger Jacob
    Installée à l’origine sur le site industriel de Prayon, l’une des œuvres d’envergure de l’artiste datant de 1972 a récemment fait l’objet d’une donation à la Ville de Liège. Mue par une politique culturelle sensible à l’art urbain, la ville a pris la décision, en collaboration avec la Fondation et le Bureau Greisch, de déplacer l’œuvre et de la réimplanter sur le boulevard Frère-Orban, à quelques pas de la nouvelle passerelle. Prise en charge par un mécénat privé assuré par le groupe CMI, la restauration et la réinstallation de cette œuvre monumentale composée d’acier Corten (6m x 5,5m x 8m) est prévue pour le printemps 2017.
    CONTACT : Gros-Gean Juliette, Impasse de l’Ange, 4000, Liège, tel : +32 478 205 263 - mail : fondationrj@gmail.com - URL : http://caracascom.com/fr/reinstallation-d-une-sculpture-monumentale-de-roger-jacob/540.html

  • GALERIE DIDIER CLAES - http://www.didierclaes.art/
    07/03/2017 > La Galerie didier Claes déménage!
    L’incontournable Didier Claes quitte le quartier du Sablon, où il avait ouvert sa première galerie en 2002, pour inaugurer au printemps prochain un nouvel espace dans le haut de la ville, dans ce quartier de l’avenue Louise où les meilleures galeries d’art moderne et contemporain ont élu domicile ces dernières années. Le fait que Didier Claes rejoigne un pôle fort de galeries d’art contemporain illustre les grandes mutations que connaît le métier de galeriste (tant dans les antiquités et dans l’art contemporain) à savoir, d’être confronté à une clientèle plus éclectique et à un nouveau rapport de proximité.
    CONTACT : Johanna Dréan, 14 Rue de l'Abbaye, 1050, Bruxelles, tel : - mail : johanna@didierclaes.com - URL : http://caracascom.com/fr/la-galerie-didier-claes-demenage/417.html

  • MUSEE ROYAL DE MARIEMONT - http://www.musee-mariemont.be
    29/04/2017 > 18/02/2018 - Programmation 2017
    Le Musée royal de Mariemont est un musée d’art et d’histoire dont l’existence est indissociable du nom de Raoul Warocqué (1870-1917). Riche industriel et homme politique hainuyer, ce collectionneur passionné (Égypte, Grèce et Rome antiques, histoire et archéologie régionales, Extrême-Orient, porcelaine de Tournai, livres...) légua à l’État belge son château avec tous ses biens et son Domaine. Cette année marque le centenaire du décès de Raoul Warocqué et la célébration de son remarquable acte de générosité.
    CONTACT : Mélanie Thiry, 100, chaussée de Mariemont, B-7140, Morlanwelz, tel : 32 64 21 21 93 - mail : melanie.thiry@musee-mariemont.be - URL : http://caracascom.com/fr/programmation-2017/532.html

  • ARTCURIAL - www.artcurial.com
    06/06/2017 > Louis Grandchamp des Raux rejoint Artcurial
    Artcurial est heureux d’annoncer que Louis Grandchamp des Raux a rejoint les équipes de la maison de vente depuis le 1er juin 2017. Il est désormais Consultant international exclusif d’Artcurial et travaillera plus particulièrement en étroite collaboration avec Matthieu Fournier, directeur associé d’Artcurial. Si Louis Grandchamp des Raux connait parfaitement le marché de l’art, notamment pour la peinture ancienne, son expertise dépasse cette spécialité. Il met aujourd’hui son expérience et son réseau de collectionneur de premier plan au service du développement d’Artcurial.
    CONTACT : Vinciane De Traux, 5, avenue Franklin Roosevelt, B-1050, Bruxelles - Brussel, tel : 32 2 644 98 44 - mail : vdetraux@artcurial.com - URL : http://caracascom.com/fr/louis-grandchamp-des-raux-rejoint-artcurial/622.html

  • LIEGE TOGETHER - www.liegetogether.be
    02/07/2017 > Liege Together, la signature de la métropole liégeoise
    En ce début juillet, LiègeTogether, la signature de la métropole liégeoise, matérialise deux nouvelles actions marquantes de valorisation de Liège sur le plan national et international. L’apparition des lettres géantes LiègeTogether dans l’espace public donne le coup d’envoi d’une campagne de notoriété massive et originale dont cette sculpture est un des outils. Une seconde action d'envergure a démarré le 3 juillet : une campagne de notoriété originale dans les grands aéroports et gares du pays et partout dans la métropole. Les voyageurs découvriront des messages décalés, insolites et passionnés afin d'attirer l'attention et de donner envie d'en savoir plus sur la métropole liégeoise. Autre originalité, la campagne sera participative. Un module hébergé sur www.liegetogether.be offrira la possibilité à tous les « supporters » de la métropole liégeoise de proposer leur message personnel de promotion de Liège. Ils seront diffusés sur le web, les réseaux sociaux et certains seront également sélectionnés pour être imprimés sur des affiches ! Jean-Christophe Peterkenne, pilote de LiègeTogether : « Cette campagne en 3 langues (français, anglais et néerlandais) vise une cible surtout internationale mais aussi locale. Ce dispositif a un potentiel de contacts de plus de 6 000 000 de personnes sur la période de juillet et août ». Cet été, en un mot comme en cent, « Tous les chemins mènent à Liège ».
    CONTACT : Laurence Marichal, Rue sainte Marie 5, 4000, Liège, tel : - mail : lm@liegetogether.be - URL : http://caracascom.com/fr/liege-together-la-signature-de-la-metropole-liegeoise/623.html

  • CELLULE ARCHITECTURE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES - www.bozar.be
    01/09/2017 > Cellule Architecture news 2017
    A l'automne 2017, la Cellule Architecture publiera deux nouveaux guides de l'Architecture contemporaine. Après le succès des ouvrages sur Liège et de Mons, ce sont Tournai & Wallonie Picarde ainsi que Charleroi Métropole qui sont mis à l'honneur. A cette occasion, l'exposition « Architecture Wallonie-Bruxelles Inventaires #2 Inventories 2013-2016 », qui illustre l'architecture récente en Wallonie et à Bruxelles, sera présentée à Soignies puis à Tournai. La Cellule Architecture est également à l'initiative, avec d'autres partenaires, de l'exposition monographique consacrée à Jean Glibert à Bozar. Enfin, la quatrième édition de la remise du « Prix de la Maîtrise d’ouvrage publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles » se tiendra fin octobre.
    CONTACT : Moor Thomas, Boulevard Léopold II, 44, 1080, Brussels, tel : +32 (0) 2 413 40 96 - mail : Thomas.MOOR@cfwb.be - URL : http://caracascom.com/fr/cellule-architecture-news-2017/641.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    02/09/2017 > 31/05/2018 - Saison 2017-2018
    Plus que jamais, le Théâtre de Liège, Première scène de Wallonie, s’impose comme LA vitrine de la création Fédération Wallonie-Bruxelles. Ses nombreuses collaborations avec de grandes maisons de théâtre et de danse européennes, l’accueil des grands metteurs en scènes et chorégraphes internationaux lui confèrent une position stratégique et influente sur l’échiquier théâtral international dont bénéficient indéniablement les artistes FWB pour lesquels le soutien financier et en services du Théâtre se renforce et est en nette progression.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/saison-2017-2018/592.html

  • ST'ART INVEST - http://www.start-invest.be
    06/09/2017 > 17/10/2017 - Lancement du prêt culture par le fonds St'art
    Le prêt culture est destiné aux institutions culturelles qui ont le désir de « se projeter dans des projets ambitieux, d’envergure et économiquement profitables ». L’institution devra remplir les critères d’éligibilité de l’appel à savoir, entre autres, qu’elle doit être agréée ou reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Théâtres, compagnies, musées, festivals, centre culturels, salles de concert et spectacle, bibliothèques, site patrimonial, ou encore tout autres institutions ayant un contrat- programme ou une subvention structurelle de plus d’un an avec la Fédération Wallonie-Bruxelles sont concernés par cet appel. Les institutions culturelles, très généralement constituées sous la forme d’une ASBL, sont souvent soutenues par la Fédération Wallonie-Bruxelles par le biais d’un contrat programme fixé pour une période de cinq ans ou par des bourses permettant de financer des activités extraordinaires ou de la recherche et du prototypage. En dehors de ces soutiens, les acteurs culturels souhaitant apporter des développements stratégiques à moyen et à long terme pour rendre leurs services plus en phase avec les évolutions de la société actuelle et de ses « modes de consommation » (avec notamment l’arrivée de nouvelles technologies et des différents canaux de communication avec leurs publics), se retrouvent fort dépourvus. Pourtant dans certains cas, ces investissements sont primordiaux pour maintenir une activité attractive face à la concurrence et la mutation du secteur culturel. Dès lors, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé en mai dernier l’idée défendue par le Ministre-Président Rudy Demotte, de voir St’art doté de fonds supplémentaires de 20 millions d’euros pour relever ce défi. Ce prêt au taux euribor+ 2%, pour des sommes allant de 500 000 euros à 2 000 000 euros doit permettre de faire évoluer la modélisation économique du demandeur. L’objectif du prêt est de donner les moyens à l’institution demandeuse de créer un projet lié à son infrastructure qui lui permettrait de tirer un bénéfice économique et devenir économiquement plus autonome dans le long terme. Une institution culturelle peut également faire partie d’un consortium pour créer un projet ambitieux et mutualisé. Le financement couvre principalement des investissements amortissables mais aussi, le management ! En effet, 20% de l’investissement peut être utilisé en nouvelles ressources humaines afin de mieux encadrer un projet d’envergure par certaines compétences non encore présentes au sein de l’institution culturelle candidate. Outre le financement octroyé, les institutions culturelles lauréates pourront bénéficier d’un accompagnement et de conseils sur le processus stratégique de la part de St’art et de ses partenaires mais aussi du conseil et montage en financement privé. St’art agira en interaction avec tout outil actif dans le financement de la culture. Le premier appel est donc ouvert et le dossier de candidature doit être complété pour le 17 octobre (minuit) au plus tard. A la suite de l’analyse par St’art du dossier remis, un jury se réunira en décembre pour sélectionner les projets qui recevront un financement.
    CONTACT : Antoinette Godin, 173-177, rue Bara, 1070, Bruxelles, tel : +32 (0)2 560 21 33 - mail : antoinette.godin@start-invest.be - URL : http://caracascom.com/fr/lancement-du-pret-culture-par-le-fonds-st-art/638.html

  • HISTOIRE DE LIÈGE - UNE CITE, UNE CAPITALE, UNE METROPOLE -
    20/09/2017 > Histoire de Liège
    Le 21 septembre un "beau" livre monumental sur l'histoire de Liège sort en librairie à l'initiative des Grandes Conférences Liégeoises et pour fêter les 200 ans de l’Université de Liège. L’Histoire de Liège est un ouvrage très attendu, car le dernier ouvrage sur le sujet est paru il y a plus de 25 ans et est épuisé depuis longtemps. Il sera disponible en quatre langues (français, anglais, néerlandais et allemand) : ce sont donc quatre volumes qui sortent en même temps aux éditions Marot. Cette superbe publication s'adresse aux amateurs d'histoire comme au grand public. Dirigée par Bruno Demoulin et rédigée par une équipe de spécialistes et d’éminents professeurs, elle met en valeur le patrimoine liégeois par le biais de plus de 400 illustrations : documents d’époque, panorama de la très riche production artistique liégeoise, ensemble photographique réalisé spécialement pour ce projet. L'ouvrage est intitulé Histoire de Liège. Une cité, une capitale, une métropole, car non seulement il parcourt l’histoire de la cité et de sa région mais il présente également le fruit de réflexions sur les enjeux institutionnels actuels et la place privilégiée de Liège au cœur de l’Europe, gage d’un renouveau prometteur.
    CONTACT : Jan Mertens, tel : 32 475 23 70 65 - mail : sa.marot.nv@gmail.com - URL : http://caracascom.com/fr/histoire-de-liege/632.html

  • ATOMIUM - http://www.atomium.be/
    21/09/2017 > 10/09/2018 - Exposition - Magritte - Atomium Meets Surrealism
    RENÉ MAGRITTE ET L’ATOMIUM, DEUX MONUMENTS DU PATRIMOINE BELGE, VOUS PROPULSENT DANS UNE EXPÉRIENCE QUI INTERPELLE TOUS LES SENS, UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE POUR TOUS LES PUBLICS. MAGRITTE COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU. UN RENDEZ-VOUS À NE PAS MANQUER! Cinquante ans après la disparition de René Magritte, l’Atomium propose un hommage unique à l’une des grandes gures belges du surréalisme. À partir du 21 septembre 2017, l’Atomium invite les jeunes et les moins jeunes à découvrir René Magritte de manière ludique et surprenante. A travers une scénographie innovante, certaines des œuvres essentielles du maître belge du surréalisme se mettront en scène : transformées en décors et disséquées en détail, elles plongent le visiteur dans l’univers surréaliste de René Magritte. Pénétrez dans le monde féerique du plus grand artiste belge. Zigzaguez entre ses silhouettes au chapeau melon, ses nuages et ses oiseaux. Découvrez le message secret qui se cache derrière ses peintures, explorez des décors extraordinaires et savoureux ces chefs-d’œuvre.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-magritte-atomium-meets-surrealism/642.html

  • MAC s - HORNU (NEAR MONS) - http://www.mac-s.be
    01/10/2017 > 14/01/2018 - Exposition - Anne-Marie Schneider - Ritournelle
    L’œuvre de l’artiste française Anne-Marie Schneider (1962) est dominée par la pratique du dessin : crayon, encre de Chine, fusain, aquarelle et acrylique. Ces formes esquissées avec spontanéité s’apparentent à une écriture automatique, une sorte de journal intime peuplé de figures grotesques. Elle aborde avec une considération égale le monde de l’intime et celui de la sphère publique. Oscillant entre drames personnels et drames sociaux, ses dessins sont ainsi croqués tantôt avec une sensibilité fragile tantôt avec un humour caustique. Ces traumatismes, c’est sur le corps, réceptacle des émotions, qu’ils s’abattent : il se voit torturé, déformé, tendu, étendu. Aux dessins qui évoquent les thèmes de l’intime (sexualité, maternité, troubles identitaires,...) répondent des dessins plus engagés qui traitent d’évènements d’actualité (aliénation de l’homme aux machines, crises des sans-papiers, statut encore précaire de la femme...). Il ne s’agit toutefois pas d’une attitude politique, mais bien d’une nécessité pour l’artiste de s’ancrer dans la réalité du monde extérieur. Images oniriques et fantasmes y côtoient une vision crue, parfois cruelle, du réel.
    CONTACT : Maïté Vanneste, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 613 853 - mail : maite.vanneste@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-anne-marie-schneider-ritournelle/509.html

  • MUSVERRE - https://www.musverre.lenord.fr
    07/10/2017 > 04/03/2018 - Exposition - Une passion partagée, la Collection Gigi & Marcel Burg
    Le MusVerre rend hommage à Gigi et Marcel Burg en présentant l’impressionnante collection d’art contemporain en verre que le couple avait cons tuée avec passion et que Marcel Burg a ouverte tout récemment au musée. Marcel Burg était un amateur d’art au goût sans failles, capable de scruter la qualité d’un objet, de deviner ce qu’il pouvait avoir de novateur. Il a su entrer dans la magie de l’art du verre contemporain et a appris à connaître les bons acteurs dans ce domaine, n’hésitant pas à prendre des risques, à confirmer un coup de cœur par un deuxième achat, suivant toujours de près ses convictions personnelles. Pour leur passion, Gigi et Marcel Burg ont voyagé, rencontré des artistes et ont visité de nombreuses expositions en France et en Europe. En 25 années, entre 1983 et 2008, ils ont construit une collection exceptionnelle, tant par le choix des artistes retenus que par la qualité des pièces réunies.
    CONTACT : Alice Vanoosten, 76, rue du Général-de-Gaulle, 59216, Sars-Poteries, tel : 00 33 (0)3 59 73 16 18 - mail : alice.vanoosten@lenord.fr - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-une-passion-partagee-la-collection-gigi-marcel-burg/653.html

  • EUROPALIA INDONESIA - http://www.europalia.eu
    15/10/2017 > 21/01/2018 - Exposition - Les Royaumes de la mer - Archipel - La Boverie (Liège)
    Le 25 octobre prochain, et jusqu’au 21 janvier 2018, La Boverie accueillera à Liège le Festival Europalia, avec l’exposition Archipel. Aire de confluences et de rencontres, l’archipel indonésien a de tout temps été l’un des plus importants carrefours du commerce mondial, où ont amarré les navires austronésiens, les boutres arabes, les jonques chinoises, caravelles ibériques et autres nefs des Compagnies des Indes orientales avant les porte-conteneurs et pétroliers d’aujourd’hui. L’histoire de cet archipel est celle d’une multitude de liens et de connections, où le proche et le lointain se côtoient, mis en concurrence par un monde maritime omniprésent. La mer rassemble plus qu’elle ne sépare, et les vents des moussons ont fait de ce carrefour un arrêt obligatoire pour les marchands, religieux et diplomates étrangers dont la présence a laissé des traces dans les mythes, monuments, arts et traditions de l’Indonésie contemporaine. Superposés, mêlés, réinterprétés par des sociétés riches et complexes, ces apports extérieurs ont forgé des mondes multiples, que le rapport à la mer a finement coloré et ciselé. C’est à la découverte de ces mondes que nous invite cette exposition de 2 500 mètres-carrés avec la mer comme trait d’union et près de 300 œuvres majeures comme marqueurs d’une histoire à découvrir et admirer. Les partenaires de ce rassemblement exceptionnel sont, bien sûr, le Musée National d’Indonésie à Jakarta, qui a accepté que des trésors nationaux quittent pour la première fois l’Indonésie ; le Musée royal de Mariemont (Belgique) ; le Musée de la Marine à Paris, ainsi que d’autres institutions françaises et néerlandaises. Des évènements associés (musique, théâtre d’ombres, conférences) programmés à La Boverie, offriront d’autres approches aux visiteurs. Cette exposition est complémentaire des deux autres évènements majeurs du Festival Europalia organisés à Bruxelles, à BOZAR : « Ancestors and Rituals » et « Power and other things ».
    CONTACT : , tel : - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-les-royaumes-de-la-mer-archipel-la-boverie-liege/607.html

  • EUROPALIA INDONESIA - http://www.europalia.eu
    15/10/2017 > 21/01/2018 - Exposition - Europalia - Danses en Indonésie / Magnum Photos
    Dans le cadre d’EUROPALIA INDONESIA, le Grand Curtius présente du 9 novembre 2017 au 14 janvier 2018, une exposition inédite et spécialement conçue pour le musée qui dévoile une sélection de photographies de trois grands photographes de la célèbre agence Magnum. Intitulée « Danses en Indonésie/Magnum Photos », l’exposition propose de revenir vers les origines de ces danses, aux étapes très ritualisées et vivantes, à travers les œuvres de trois photographes majeurs du 20e siècle : Henri Cartier-Bresson (1908-2004) et George Rodger (1908-1995), tous deux co-fondateurs de l'Agence Magnum et Burt Glinn (1925-2008), ancien président de Magnum. Le thème des danses, rituelles et religieuses, en Indonésie est aujourd'hui une attraction de masse, l'objet de propositions touristiques qui en font parfois perdre leur caractère sacré, profondément ancré dans la culture indonésienne. Une cinquantaine de photographies, en noir et blanc et en couleurs, sont présentées au Grand Curtius. Cette exposition est entièrement inédite. Elle est créée spécialement par les Musées de Liège dans le cadre du Festival EUROPALIA INDONESIA, en partenariat avec Magnum Photos et avec le soutien de la Fondation Henri Cartier-Bresson. Elle s'inscrit également dans le cadre des manifestations du 70e anniversaire de l'Agence Magnum Photos, qui a été fondée en 1947. Les photographies sélectionnées s'échelonnent sur 20 ans, et ont principalement été prises sur les îles de Bali, Sumatra et Java, durant ces danses fortement théâtralisées que sont les danses Baris, Legong, Ketjak et Barong. Cartier-Bresson s'y est rendu en 1949, George Rodger en 1953, et Burt Glinn en 1969. Leurs images, jamais réunies, n'avaient pas fait l'objet d'une exposition jusqu'à aujourd'hui.
    CONTACT : , tel : - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-europalia-danses-en-indonesie-magnum-photos/664.html

  • CELLULE ARCHITECTURE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES - www.bozar.be
    17/10/2017 > Nouveau guide d'architecture - Tournai et Wallonie Picarde
    Après les éditions sur Liège en 2014 et Mons en 2015, la Cellule Architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles publie cet automne en coédition deux nouveaux volumes consacrés à « Tournai et la Wallonie Picarde » (sortie le 17 octobre 2017) et à « Charleroi- Métropole » (sortie avant la fin de l’année (à confirmer). Ces ouvrages, réunissant de nombreux spécialistes de l'architecture et du patrimoine, placés sous la direction des facultés d’architecture de l’UCL (Tournai) et l’ULB (Charleroi) visent à renouveler le regard sur ces régions et leur architecture, par la vision décomplexée qu’elles portent sur la modernité. Réalisés avec le soutien de l’Institut du patrimoine wallon, de Wallonie-Bruxelles Tourisme et des Villes de Tournai et de Charleroi. Les deux guides sont illustrées par des photographes de renom, Marie-Noëlle Dailly pour le guide sur Charleroi et Barbara Dits, pour le guide sur Tournai – qui présentera par ailleurs une exposition dans ce cadre au Centre culturel Marius Staquet à Mouscron en novembre.
    CONTACT : Moor Thomas, Boulevard Léopold II, 44, 1080, Brussels, tel : +32 (0) 2 413 40 96 - mail : Thomas.MOOR@cfwb.be - URL : http://caracascom.com/fr/nouveau-guide-d-architecture-tournai-et-wallonie-picarde/650.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    22/10/2017 > 11/02/2018 - Exposition - Patrick Marchal - Do you see the king?
    Citoyen de l’espaaaaaaace intersidéral aux ambitions sculpturales et structures métalliques, Patrick Marchal joue la couleur et les symboles iconiques. Ce qui importe: ‘’c’est le message à faire passer’’. Orfèvre-plasticien, créateur d’Objets Valorisants Non Identifiés au titre évocateur, il explose les conventions classiques de la bijouterie, s’impose par son approche critique et son humour acéré. A l’impossible nul n’est tenu, tous les coups sont permis. Empreint de culture visuelle, son travail rend compte d’une réalité mise sous tension et déclinée en objet d’apparat. Le métal ou l’acier deviennent bombes, cartouches… et parures! Entre ici et là-haut? Un jeu d’assemblage de matériaux contemporains et d’images emblématiques pour des créations magistrales. Patrick Marchal nous livre des pièces hautes en couleur, frappées d’excellence. Un travail nourri et construit, où nous voyons lentement le propos prendre le pas sur la pratique esthétisée. Avec Do you see the king?, le CID présente la plus grande exposition solo de l’artiste et défie la pertinence émotionnelle, sociale et culturelle du bijou.
    CONTACT : Gaëtan Delehouzée, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : gaetan.delehouzee@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-patrick-marchal-do-you-see-the-king/433.html

  • EUROPALIA INDONESIA - http://www.europalia.eu
    22/10/2017 > 14/01/2018 - Exposition - On Paradise, Jompet Kuswidananto - MAC's (Grand-Hornu)
    Dans le cadre du festival Europalia consacré cette année à l’Indonésie, le MAC’s présente On Paradise, une installation inédite de l’artiste transdisciplinaire Jompet Kuswidananto (1976, vit et travaille à Yogyakarta). Interrogeant les liens entre le politique et religieux, l’œuvre se réfère à un épisode crucial de l’histoire de son pays : la révolte d’une frange de la population contre les autorités coloniales en juillet 1888 dans la circonscription de Banten (Java). À l’aide de documents d’archives, Jompet Kuswidananto y souligne le rôle important des leaders religieux qui, interprétant à l’époque une série de catastrophes naturelles (l’éruption du volcan Krakatoa, les épidémies de malaria et de peste) comme les signes annonciateurs de la « fin du monde », mobilisèrent les Indonésiens contre les colons infidèles, en appelant à la « guerre sainte » et en leur promettant ainsi le « paradis ». Mais l’installation spécialement conçue pour la grande salle du MAC’s tient surtout du théâtre et de la fantasmagorie en mettant en scène cette période trouble à travers plusieurs objets symboliques visuellement frappants, comme ces lustres de verre qui, jonchant le sol, illustrent à eux seuls les prémices de la chute de la puissance coloniale et d’une aristocratie locale qui en avait adopté les signes de richesses.
    CONTACT : , tel : - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-on-paradise-jompet-kuswidananto-mac-s-grand-hornu/606.html

  • MAC s - HORNU (NEAR MONS) - http://www.mac-s.be
    22/10/2017 > 14/01/2018 - Exposition - Jompet Kuswidananto - On Paradise
    Dans le cadre du festival Europalia consacré cette année à l’Indonésie, le MAC’s présente On Paradise, une installation inédite de l’artiste transdisciplinaire Jompet Kuswidananto (1976, vit et travaille à Yogyakarta). Interrogeant les liens entre le politique et religieux, l’œuvre se réfère à un épisode crucial de l’histoire de son pays : la révolte d’une frange de la population contre les autorités coloniales en juillet 1888 dans la circonscription de Banten (Java). À l’aide de documents d’archives, Jompet Kuswidananto y souligne le rôle important des leaders religieux qui, interprétant à l’époque une série de catastrophes naturelles (l’éruption du volcan Krakatoa, les épidémies de malaria et de peste) comme les signes annonciateurs de la « fin du monde », mobilisèrent les Indonésiens contre les colons infidèles, en appelant à la « guerre sainte » et en leur promettant ainsi le « paradis ». Mais l’installation spécialement conçue pour la grande salle du MAC’s tient surtout du théâtre et de la fantasmagorie en mettant en scène cette période trouble à travers plusieurs objets symboliques visuellement frappants, comme ces lustres de verre qui, jonchant le sol, illustrent à eux seuls les prémices de la chute de la puissance coloniale et d’une aristocratie locale qui en avait adopté les signes de richesses.
    CONTACT : Maïté Vanneste, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 613 853 - mail : maite.vanneste@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-jompet-kuswidananto-on-paradise/510.html

  • MAC s - HORNU (NEAR MONS) - http://www.mac-s.be
    22/10/2017 > 14/01/2018 - Exposition - Cabinet d'amateurs - Jacques André - Buku-Buku
    Jacques André présente au MAC’s, dans le cadre du cabinet d’amateur n° 12, une installation impressionnante de plus de 2.500 livres, regroupant ses achats à répétition*, e ectués principalement à Bruxelles sur une période s’étalant de 2004 à 2017. Pour l’occasion, l’artiste a fait l’achat de 280 livres du books on books de Martin Kippenberger (1977-2017), ainsi que de 345 exemplaires de l’Histoire du socialisme (Du socialisme primitif au socialisme des créateurs) d’Isidore Isou (1984). Plus qu’une installation sculpturale, Jacques André nous livre, avec l’humour absurde qui le caractérise, à travers ses achats compulsifs, un voyage dans l’histoire de l’art et des idées : Bacon, Metsys, Taschen, Marx, Freud, Phaidon, Buchloh, Macke, Courbet, Proudhon, Presses du Réel, Beuys, van der Weyden, 10/18, Duchamp, Nougé, Gallimard, Pope, Bacon, Les Lèvres nues, Broodthaers, Ru , Geys.... our l’occasion, le sol de l’espace est peint dans la célèbre couleur bleu onem (o ce national de l’emploi), directement produite sur la base de la carte de chômage ; notons également la présence du mobilier de la fameuse chaîne de magasins de livres d’occasion Pêle- Mêle. Buku-Buku est le titre de l’exposition, terme signi ant « livres », au pluriel, en indonésien. Le MAC’s a produit le catalogue des achats à répétitions*, qui sera disponible dès l’ouverture au prix modique de 9,95 €. Jacques André est né en 1969 à Bruxelles. Il vit et travaille à Bruxelles. Son travail a été montré dans des expositions collectives et individuelles au Palais de Tokyo, au M HKA, au MAC’s, à la Kunsthalle de Vienne, au DoVA à Chicago, au Casino Luxembourg, à la galerie Établissement d’en face à Bruxelles.
    CONTACT : Maïté Vanneste, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 613 853 - mail : maite.vanneste@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-cabinet-d-amateurs-jacques-andre-buku-buku/597.html

  • LA BOVERIE - VILLE DE LIÈGE - http://www.liege.be/culture/musees/boverie-beaux-arts-expos-liege
    25/10/2017 > 21/01/2018 - Exposition - Les Royaumes de la mer - Archipel - La Boverie (Liège)
    Le 25 octobre prochain, et jusqu’au 21 janvier 2018, La Boverie accueillera à Liège le Festival Europalia, avec l’exposition Les Royaumes de la mer. Archipel. Aire de confluences et de rencontres, l’archipel indonésien a de tout temps été l’un des plus importants carrefours du commerce mondial, où ont amarré les navires austronésiens, les boutres arabes, les jonques chinoises, caravelles ibériques et autres nefs des Compagnies des Indes orientales avant les porte-conteneurs et pétroliers d’aujourd’hui. L’histoire de cet archipel est celle d’une multitude de liens et de connections, où le proche et le lointain se côtoient, mis en concurrence par un monde maritime omniprésent. La mer rassemble plus qu’elle ne sépare, et les vents des moussons ont fait de ce carrefour un arrêt obligatoire pour les marchands, religieux et diplomates étrangers dont la présence a laissé des traces dans les mythes, monuments, arts et traditions de l’Indonésie contemporaine. Superposés, mêlés, réinterprétés par des sociétés riches et complexes, ces apports extérieurs ont forgé des mondes multiples, que le rapport à la mer a finement coloré et ciselé. C’est à la découverte de ces mondes que nous invite cette exposition de 2 500 mètres-carrés avec la mer comme trait d’union et près de 300 œuvres majeures comme marqueurs d’une histoire à découvrir et admirer. Les partenaires de ce rassemblement exceptionnel sont, bien sûr, le Musée National d’Indonésie à Jakarta, qui a accepté que des trésors nationaux quittent pour la première fois l’Indonésie ; le Musée royal de Mariemont (Belgique) ; le Musée de la Marine à Paris, ainsi que d’autres institutions françaises et néerlandaises. Des évènements associés (musique, théâtre d’ombres, conférences) programmés à La Boverie, offriront d’autres approches aux visiteurs. Cette exposition est complémentaire des deux autres évènements majeurs du Festival Europalia organisés à Bruxelles, à BOZAR : « Ancestors and Rituals » et « Power and other things ».
    CONTACT : Laura Dombret, tel : - mail : laura.dombret@liege.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-les-royaumes-de-la-mer-archipel-la-boverie-liege/596.html

  • MUSEUM DE REEDE - ANVERS -
    27/10/2017 > 28/02/2018 - Exposition - Chun Kwang Young - Chaotic Harmony II
    Avec son exposition Chaotic Harmony II, le Coréen Chun Kwang Young est le premier artiste invité par Museum De Reede (MDR) depuis son ouverture en juin dernier. L’oeuvre de Chun Kwang Young consiste en un assemblage de petits paquets triangulaires enrobés de papier ‘hanji’ qui animent ainsi des formes imaginaires abstraites. Les formes sont définies par des couleurs différentes et des volumes changeants afin de créer un espace abstrait infini. En utilisant le papier ‘hanji’ comme moyen d’expression - ‘hanji’, un genre de papier séculairement fabriqué à partir de l’écorse du mûrier -, Chun, dans son art, respire l’âme et l’esprit coréen tandis qu’il propose à son public international une oeuvre enracinée dans une traditition artistique universelle. Chun Kwang Young (°1944, Honcheon, Corée du Sud), vit et travaille à Seoul, Corée. En1968 Chun Kwang Young obtient le diplôme ‘Bachelor of Fine Arts’ à l’Université Hongik de Seoul et en1971 un Master au Philadelphia College, Etats-Unis. En 2001 Chun Kwang Young est élu ‘artiste de l’année’ par le Musée National d’Art Contemporain à Seoul. En 2009 le ministère coréen de la Culture lui décerne le Prix Présidentiel. L’oeuvre de cet artiste à la renommée internationale fait partie de nombreuses collections privées et publiques partout dans le monde. Encore cette année, la Fondation Boghossian/ Villa Empain à Bruxelles lui a consacré une exposition. Museum De Reede (MDR) présente exclusivement des oeuvres sur papier. Pour cette raison, les reliefs et les sculptures de cet artiste de l’Asie de l’Est, maintes fois couronné, cadrent parfaitement avec la politique de MDR, aussi bien en ce qui concerne la forme qu’en ce qui concerne son contenu.
    CONTACT : Rita Compère, Ernest van Dijckkaai, 7, 2000, Anvers, tel : 0486 51 05 49 - mail : ritacompere@gmail.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-chun-kwang-young-chaotic-harmony-ii/663.html

  • MILL - MUSEE IANCHELEVICI - 30 ANS - www.ccrc.be
    28/10/2017 > 14/01/2018 - Exposition - Léopold Survage, Abstrait ou cubiste ?
    Après avoir découvert les avant-gardes dans sa Russie natale, Survage (Moscou, 1879 – Paris, 1968) s’installe à Paris en 1908. Introduit par Apolinaire dans le milieu des avant-gardes, il y développe une oeuvre singulière. Sa série des Rythmes colorés constitue une des premières explorations de la toute jeune abstraction. Il participe ensuite au mouvement cubiste de manière tout aussi révolutionnaire. Le peintre cherche à développer autrement les avancées de Braque et de Picasso. Il délaisse leurs tons gris-beige pour une couleur joyeuse et applique audacieusement au Paysage la frontalité de la perspective ainsi que la décomposition des plans. La Méditerranée qu’il découvre en 1915 apporte à ses célèbres représen- tations de villes la lumière et la chaleur des couleurs acidulées. Il s’approche de l’onirisme du Surréalisme en des thématiques qui rappellent parfois celles de De Chirico. Dans les années 1920, la découverte de Collioure et de la Catalogne, l’amène à structurer l’espace. Une gamme de tonalités sourdes, d’ocres et de noirs puissants durcissent ses gures qui se doublent d’une dimension mystique dont sa peinture ne se départira plus, malgré un retour aux tons joyeux dans les dernières années de sa vie. Pour la première fois en Belgique depuis l’entre-deux guerres, une exposition rassemble une cinquantaine de toiles prestigieuses du peintre. Cet ensemble rétrospectif issu de musées et de collections privées montrent comment, au delà des mouvements d’avant-garde traversés, Survage a su renouveler son langage pictural. Le parcours illustre son éternel dé : pratiquer un art sans aucun réalisme tout en créant des images humainement perceptibles. L’amitié entre lanchelevici et Léopold Survage offre l’occasion de redécouvrir l’œuvre de ce peintre dont le Ministère français de la Culture célèbre en 2018, au titre des Commémorations nationales, le 40ème anniversaire de la mort. Les deux hommes se sont rencontrés sur le chantier du Palais des Congrès de Liège en 1958. L’un sculptait un immense bas-relief, l’autre réalisait une formidable fresque de 100m2 . Ce lien permet de revenir, dans la collection permanente du musée, sur cette réalisation monumentale de lanchelevici mais aussi de mettre en lumière Pax, la dernière fresque narrative de Survage, la seule qu’il ait réalisée en Belgique, largement méconnue et documentée dans l’exposition. Cette exposition d’envergure est organisée dans le cadre des 30 ans du musée, célébré en 2017.
    CONTACT : Céline Christiaens, Place Communale, 7100, La Louvière, tel : - mail : presse@ianchelevici.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-leopold-survage-abstrait-ou-cubiste/522.html

  • BAM MONS - EXPOSITION DAVID LACHAPELLE - http://www.bam.mons.be
    28/10/2017 > 25/02/2018 - Exposition - David Lachapelle - After the deluge
    Le BAM accueille, pour la première fois en Belgique, l’une des plus vastes et des plus importantes rétrospectives consacrées au photographe et réalisateur américain David LaChapelle. L’exposition retrace l’ensemble de son activité artistique des années 1990 à nos jours. Après avoir longuement mis en scène les plus grandes stars de sa génération, l’artiste ouvre un nouveau chapitre créatif avec une série d’œuvres plus personnelles mettant en avant ses inquiétudes face aux problématiques écologiques et éthiques qui touchent le monde. Plus de 100 photographies, évoquant toutes les facettes de sa production foisonnante, seront exposées dont plusieurs de grand format, ainsi que des clips musicaux réalisés pour des chanteurs pop-rock bien connus.
    CONTACT : Géraldine Simonet, 8, rue Neuve, B-7000, Mons, tel : 3265 40 51 72 - mail : geraldine.simonet@ville.mons.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-david-lachapelle-after-the-deluge/514.html

  • MUSEE L - Musée Universitaire de Louvain (à Louvain la Neuve) - www.uclouvain.be/presse
    01/11/2017 > Ouverture du Musée L (Louvain-la-Neuve)
    MUSEE L - Musée Universitaire de Louvain situé à Louvain la Neuve Ouverture le 18 novembre 2017 au cœur de la ville universitaire Le Musée L, un nouveau musée universitaire où s’allient collections scientifiques et œuvres en dialogue, pour des émotions inédites. Situé à moins de 30 km de Bruxelles, à Louvain-la-Neuve, le nouveau musée de l’Université catholique de Louvain (UCL), le Musée L, ouvrira le 18 novembre 2017 dans un bâtiment entièrement rénové. Il s’agira du tout premier musée universitaire de Belgique de grande envergure, soit + de 3830 m² accessibles au public. Elle permettra, ainsi à la programmation qui y sera liée (tables-ronde, visites, conférences, workshops,…) de créer des liens entre les disciplines artistiques et d’autres domaines, objets de recherche et d’enseignement à l’UCL, en particulier scientifiques ; de « donner à penser » et d’être une « caisse de résonnance » des idées et solutions aux problématiques qui agitent notre société ; d’être un lieu de débat et de rencontre avec l’autre. Les spécificités du Musée L? Les dialogues qui sont insufflés entre les œuvres, les collections scientifiques uniques de l’UCL et 3 labs (laboratoires) où le public pourra notamment manipuler les œuvres. Un bouddha à côté d’un christ du Moyen-Age, des écritures antiques face à des machines à calculer… le Musée L, avec ses 32 000 pièces à l’inventaire, ose les rencontres inédites pour nous parler du monde et de notre humanité. Le parcours dans le musée est conçu comme une exploration de ce qui pousse l'homme, qu’il soit artiste ou chercheur, à inventer. Le visiteur découvre les collections dans 5 élans, à travers 5 thèmes dans 5 ambiances différentes. On y voit des œuvres d’art mais pas uniquement : il présente les collections scientifiques de l’UCL. Spécimens d’histoire naturelle, objets archéologiques et ethnographiques ou encore inventions scientifiques sont mis en scène sur 2580 m² d’exposition, au cœur d’un bâtiment emblématique de l’architecture moderne belge. Le Musée L n’est pas un musée comme les autres : c’est un lieu d’échange et de vie, dédié à l’émotion et à l’exploration. Implanté dans le haut de la ville, le bâtiment qui accueillera le Musée L est une réalisation de l'architecte André Jacqmain. Conçu et construit de 1969 à 1975, c'est un des premiers bâtiments à avoir été édifiés après la scission de l’Université de Louvain et son implantation en Wallonie (la KULeuven en Flandre et l’UCL en Wallonie). Il devait, de façon symbolique et à travers son caractère monumental, signifier l'Université et proclamer son rôle intellectuel. Le mobilier, signé par le designer Jules Wabbes et destiné à équiper ce qui était à l'origine une bibliothèque, est en partie réintégré dans le musée.
    CONTACT : Isabelle De Coster, 3, place des Sciences, B-1348, Louvain-la-Neuve, tel : 32 (0)10 47 88 70 - mail : Isabelle.decoster@uclouvain.be - URL : http://caracascom.com/fr/ouverture-du-musee-l-louvain-la-neuve/419.html

  • ERIC BEAUDUIN - www.ericbeauduin.be
    08/11/2017 > Nouvelle 'collab' Eric Beauduin et Christa Reniers, un sac unique : le « snaps over rings »
    La nouvelle collaboration proposée à CHRISTA RENIERS par ERIC BEAUDUIN pour imaginer et réaliser un sac unique à 4 mains est le 4eme opus des créations entreprises en associant un créateur de bijoux et un créateur d'accessoires en cuirs. Chiner vêtements et objets est la passion commune des deux créateurs qui font partie intégrante du paysage de la création bruxelloise.Chacun a constitué une incroyable collection de magnifiques objets utilisés pour construire des univers bien à eux. Mélange subtil de sobriété et d’audace pour elle.Matières premières taillées pour en extraire patine, détails et poésie pour lui. "SNAPS OVER RINGS" est le nom de ce modèle de sac féminin exclusif où le cuir vintage s'enroule autours de deux anneaux en argent. Symbolisant le lien côté poignée et l'attachement subtilcôté sac par des soufflets à pressions. Cette collaboration parfaitement aboutie de deux univers personnels dans une série de4pièces sera présentée dans les deux boutiques de CHRISTA RENIERS (Anvers et Bruxelles) et la boutique-atelier d'ERIC BEAUDUIN ainsi que sa boutique en ligne à partir du mois de Novembre de cette année et en avant-première à l'occasion des Press Days assurés par l'agence de presse CaracasCOM à la mi-novembre. Les accessoires seront ensuite produits sur commande jusqu'à la fin de l'année et plus si affinités avec une clientèle fière de soutenir la création belge et curieuse de rares occasions comme celle-ci d'acquérir une pièce unique aussi fonctionnelle que futur objet de collection. A découvrir dans les deux boutiques de CHRISTA RENIERS (Anvers et Bruxelles) et la boutique-atelier d'ERIC BEAUDUIN ainsi qu'en ligne (www.ericbeauduin.be). Prix : 580 €
    CONTACT : Eric Beauduin, 229, Chaussée de Charleroi, 1060, Bruxelles, tel : 02 534 72 10 - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/nouvelle-collab-eric-beauduin-et-christa-reniers-un-sac-unique-le-snaps-over-rings/643.html

  • CHRISTA RENIERS - www.christareniers.com
    08/11/2017 > Nouvelle 'collab' Eric Beauduin et Christa Reniers, un sac unique : le « snaps over rings »
    La nouvelle collaboration proposée à CHRISTA RENIERS par ERIC BEAUDUIN pour imaginer et réaliser un sac unique à 4 mains est le 4eme opus des créations entreprises en associant un créateur de bijoux et un créateur d'accessoires en cuirs. Chiner vêtements et objets est la passion commune des deux créateurs qui font partie intégrante du paysage de la création bruxelloise.Chacun a constitué une incroyable collection de magnifiques objets utilisés pour construire des univers bien à eux. Mélange subtil de sobriété et d’audace pour elle.Matières premières taillées pour en extraire patine, détails et poésie pour lui. "SNAPS OVER RINGS" est le nom de ce modèle de sac féminin exclusif où le cuir vintage s'enroule autours de deux anneaux en argent. Symbolisant le lien côté poignée et l'attachement subtilcôté sac par des soufflets à pressions. Cette collaboration parfaitement aboutie de deux univers personnels dans une série de4pièces sera présentée dans les deux boutiques de CHRISTA RENIERS (Anvers et Bruxelles) et la boutique-atelier d'ERIC BEAUDUIN ainsi que sa boutique en ligne à partir du mois de Novembre de cette année et en avant-première à l'occasion des Press Days assurés par l'agence de presse CaracasCOM à la mi-novembre. Les accessoires seront ensuite produits sur commande jusqu'à la fin de l'année et plus si affinités avec une clientèle fière de soutenir la création belge et curieuse de rares occasions comme celle-ci d'acquérir une pièce unique aussi fonctionnelle que futur objet de collection. A découvrir dans les deux boutiques de CHRISTA RENIERS (Anvers et Bruxelles) et la boutique-atelier d'ERIC BEAUDUIN ainsi qu'en ligne (www.ericbeauduin.be). Prix : 580 €
    CONTACT : Christa Reniers, Rue Lebeau, 61, 1000, Bruxelles, tel : 02 514 91 54 - mail : info@christareniers.com - URL : http://caracascom.com/fr/nouvelle-collab-eric-beauduin-et-christa-reniers-un-sac-unique-le-snaps-over-rings/644.html

  • GRAND CURTIUS - MAGNUM PHOTOS - http://www.grandcurtiusliege.be
    09/11/2017 > 14/01/2018 - Exposition - Europalia - Danses en Indonésie / Magnum Photos
    Dans le cadre d’EUROPALIA INDONESIA, le Grand Curtius présente du 9 novembre 2017 au 14 janvier 2018, une exposition inédite et spécialement conçue pour le musée qui dévoile une sélection de photographies de trois grands photographes de la célèbre agence Magnum. Intitulée « Danses en Indonésie/Magnum Photos », l’exposition propose de revenir vers les origines de ces danses, aux étapes très ritualisées et vivantes, à travers les œuvres de trois photographes majeurs du 20e siècle : Henri Cartier-Bresson (1908-2004) et George Rodger (1908-1995), tous deux co-fondateurs de l'Agence Magnum et Burt Glinn (1925-2008), ancien président de Magnum. Le thème des danses, rituelles et religieuses, en Indonésie est aujourd'hui une attraction de masse, l'objet de propositions touristiques qui en font parfois perdre leur caractère sacré, profondément ancré dans la culture indonésienne. Une cinquantaine de photographies, en noir et blanc et en couleurs, sont présentées au Grand Curtius. Cette exposition est entièrement inédite. Elle est créée spécialement par les Musées de Liège dans le cadre du Festival EUROPALIA INDONESIA, en partenariat avec Magnum Photos et avec le soutien de la Fondation Henri Cartier-Bresson. Elle s'inscrit également dans le cadre des manifestations du 70e anniversaire de l'Agence Magnum Photos, qui a été fondée en 1947. Les photographies sélectionnées s'échelonnent sur 20 ans, et ont principalement été prises sur les îles de Bali, Sumatra et Java, durant ces danses fortement théâtralisées que sont les danses Baris, Legong, Ketjak et Barong. Cartier-Bresson s'y est rendu en 1949, George Rodger en 1953, et Burt Glinn en 1969. Leurs images, jamais réunies, n'avaient pas fait l'objet d'une exposition jusqu'à aujourd'hui.
    CONTACT : Alain Delaunois, 13, Quai de Maastricht, 4000, Liege, tel : - mail : alain.delaunois@ulg.ac.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-europalia-danses-en-indonesie-magnum-photos/661.html

  • MUSEE ROYAL DE MARIEMONT - http://www.musee-mariemont.be
    10/11/2017 > 18/02/2018 - Terres confluentes : Faïences et porcelaines de Namur
    Cette exposition entend faire le point sur la production d’objets en faïence et en porcelaine à Namur aux XVIIIe et XIXe siècles. C’est à Namur que Pierre-Philippe Decoux répond à un réel besoin de création d’objets prestigieux au XVIIIe siècle. Une faïencerie est également attestée dans la localité de Saint-Servais (Namur). L’exposition relate aussi la production de la manufacture jusqu’à son rachat en 1858. Cette épopée a été étudiée avec précision par Dominique Marcoux, commissaire de l’exposition. Celle-ci se tiendra à Mariemont pour les porcelaines et à Keramis (La Louvière) pour les faïences.
    CONTACT : Mélanie Thiry, 100, chaussée de Mariemont, B-7140, Morlanwelz, tel : 32 64 21 21 93 - mail : melanie.thiry@musee-mariemont.be - URL : http://caracascom.com/fr/terres-confluentes-faiences-et-porcelaines-de-namur/438.html

  • GALERIE ALBERT BARONIAN - http://www.baronianfrancey.com
    10/11/2017 > 23/12/2017 - Exposition - Gilbert & George : The Beard Pictures
    THE BEARD PICTURES sont violents, effrayants, grotesques, lugubres et déments. Ils portent à voir un univers cauchemardesque empli de paranoïa, de destruction et de folie. Les couleurs étranges et écœurantes combinées à l’angoisse qui se dégage des paysages absurdes et saccagés confrontent le spectateur à une agressivité impitoyable. Gilbert & George prennent place au sein de THE BEARD PICTURES dans des versions intenses, rouges, écervelées et sinistres d’eux-mêmes. Au cours du demi-centenaire qu’ils ont vécu et passé à travailler ensemble en tant que ‘Living Sculptures’, embarqués dans un voyage visionnaire à travers le monde moderne, constamment ensemble et toujours seuls, Gilbert & George ont créé un ‘Anti-Art’ farouchement singulier qui est poétique, primaire et conduit par l’émotion. Le rapport entre l’ordre et la folie est maintenu en tension et l’absurdité de vaudevilles et de comptines prend l’air d’un rituel paranormal.
    CONTACT : Albert Baronian, 2, rue Isidore Verheyden, B-1050, Bruxelles, tel : 02 512 92 95 - mail : info@albertbaronian.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-gilbert-george-the-beard-pictures/662.html

  • PIERRES ET MARBRES DE WALLONIE ASBL - http://www.pierresetmarbres.be
    17/11/2017 > 17/01/2018 - Exposition - Géologue / Geoloog / Geologist + Stone à l’Espace Wallonie à Bruxelles
    Du 17 novembre 2017 au 17 janvier 2018, l’exposition « Géologue / Geoloog / Geologist + Stone » à l’Espace Wallonie évoque les différentes facettes du métier de géologue et les grandes phases de son évolution. Elle insiste sur l’incroyable géodiversité qui est la marque de notre sous-sol ! Autant de variétés distinctes de roches réunies sur un territoire plutôt restreint, ça constitue un miracle de la Nature. Et l’œil du géologue peut discerner mieux que quiconque les nuances de cette palette et les mettre en évidence et en valeur ! Une approche ludique et didactique à la fois, pleine de couleurs. La pratique de la géologie comme métier reconnu remonte à peu près à deux siècles, quand la discipline est devenue très importante pour exploiter les ressources minérales indispensables à la révolution industrielle. En effet, celle-ci, développée d’abord en Angleterre puis sur le continent (et dans nos régions de façon privilégiée), s’est révélée très gourmande en minerais de toutes sortes et en combustibles, alors majoritairement du charbon. Le sous-sol de l’actuelle Belgique recèle ce genre de richesses parmi bien d’autres et a donc fait depuis longtemps l’objet d’un intérêt soutenu et d’une exploitation organisée, qui est rapidement allée croissante. On a développé en parallèle l’enseignement des disciplines liées à la géologie, notamment dans les universités créées il y a juste 200 ans sous le régime hollandais et dans des écoles spécifiques des mines, proches des bassins. Dès sa création en 1830, la Belgique s’est donc révélée un terroir de prédilection pour le développement des sciences géologiques et on ne compte plus les grands noms de nos compatriotes qui se sont illustrés dans ces disciplines. Parmi les grandes personnalités du XIXe siècle, on retiendra les noms de Jean-Baptiste Omalius d’Halloy, d’André Dumont et d’Édouard Dupont. Un service géologique performant fut mis au point et la cartographie géologique de tout le territoire fut entreprise activement. Avant la première guerre mondiale, la Belgique était le premier pays au monde à disposer d’une carte géologique détaillée et complète, à l’échelle du 40000e. Le XXe siècle a connu bien des évolutions de tous ordres et des catastrophes de tous genres, qui ont profondément changé le paysage socio-économique de notre pays. Les gisements de minerais ont été considérés comme épuisés ou peu rentables et, en aval, la sidérurgie s’est retrouvée bien réduite par rapport à sa grande importance. Les mines de charbon ont fermé les unes après les autres, au sud comme au nord du pays. Les carrières ont vécu des heures difficiles, beaucoup ont fermé ou se sont restructurées pour répondre à la demande, modifiée par les changements de modes de construction et d’aménagements (notamment de voiries). Mais l’industrie extractive continue à tenir une place importante dans le bilan économique de notre pays. Elle alimente en aval une foule d’autres filières parfois insoupçonnées (comme dans l’agro-alimentaire, par exemple). On opère aujourd’hui une distinction un peu artificielle entre roches industrielles et roches ornementales, les deux activités complémentaires restant étroitement liées et régies par un même régime administratif. Les carrières de roches ornementales alimentent majoritairement la construction. Le métier de géologue a bien entendu évolué considérablement et se retrouve à l’aube du XXIe siècle tout aussi indispensable qu’autrefois, mais dans des domaines de plus en plus variés. Outre les secteurs traditionnels précédemment évoqués, le géologue joue aujourd’hui un rôle important dans la gestion de l’eau, la prévention des risques et plus globalement de l’environnement. Les nouvelles technologies ont changé le profil de la recherche et permis des avancées parfois fulgurantes dans la compréhension des phénomènes naturels. Bref, ce scientifique moderne trouve sa place dans le concert actuel des spécialistes soucieux de nous assurer un avenir meilleur ! Le Service géologique de Belgique a été intégré à l’Institut royal des Sciences naturelles et dispose de très riches collections de toutes sortes. Par l’intermédiaire de Marleen De Ceukelaire, plusieurs ensembles d’objets et de documents historiques ont été prêtés pour l’exposition, en évocation du métier de géologue. Par ailleurs, le Service géologique de Wallonie, rattaché au SPW Environnement, gère notamment la réalisation et le suivi de la nouvelle carte géologique de la Wallonie. Le fichier informatique d’une carte géologique réelle a été mis à notre disposition, pour élaborer la carte géologique de rêve qui sert de trame graphique et colorée à toute la scénographie. Le jeudi 30 novembre 2017 aura lieu, à partir de 18h une soirée découverte de l’exposition, en présence de Monsieur Willy Borsus, Ministre Président de la Région Wallonne, assortie d’un cocktail.
    CONTACT : Francis Tourneur, Rue des pieds d'Alouette, 11, 5100, Nanine, tel : 32 477 22 38 68 - mail : francis.tourneur@pierresetmarbres.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-geologue-geoloog-geologist-stone-a-lespace-wallonie-a-bruxelles/691.html

  • EUROPALIA INDONESIA - http://www.europalia.eu
    21/11/2017 > 22/11/2017 - Topeng Cirebon et Medium, deux spectacles de danse au Théâtre de Liège
    Le Festival EUROPALIA place, cette année, l’Indonésie à l’honneur. Dans ce cadre, le Théâtre de Liège vous présente avec fierté deux spectacles exceptionnels le temps d’un soir. En premier lieu, Medium conçu par le danseur javanais Rianto. Les maîtres de sa région lui ont enseigné la danse lengger qui balaie les différences entre les genres. Le danseur perpétue cette tradition appelée à disparaître, ce petit bout de culture, cet espace mental intermédiaire entre le masculin et le féminin, les coutumes anciennes et les principes religieux, l’existence traditionnelle et la vie contemporaine. Lui succédera le spectacle Topeng Cirebon, où nous découvrirons les danses de masques de Losari, originaires de Cirebon situé sur la côte Nord de Java, enracinées dans la culture indigène et créées pour répandre la foi de l’Islam, il y a 400 ans. Dramatiques et costumées, elles se déroulent lors des récoltes et des célébrations villageoises pour rassembler et disperser les forces surnaturelles négatives. Ces chorégraphies hypnotiques sont imprégnées de mysticisme et transfèrent, raconte-t-on, des pouvoirs spéciaux à leurs porteurs. Deux ébouriffants dépaysements ! Spectacle coprésenté par le Concertgebouw Brugge et La Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne Programme complet et dates de tournée sur www.europalia.be
    CONTACT : , tel : - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/topeng-cirebon-et-medium-deux-spectacles-de-danse-au-theatre-de-liege/608.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    22/11/2017 > 25/02/2018 - Exposition - From Belgium with light - Les Belges ont (presque) inventé la lumière
    Est-ce parce que la lumière fait parfois défaut dans notre ciel? L’éclairage artificiel est un domaine dans lequel excellent tant l’industrie que les designers belges. Dès le début des années 80, l’expansion de sociétés comme Schréder et la création de marques comme Light, Modular, Kreon, Wever&Ducré, Delta Light ou Dark vont susciter de nouveaux débouchés pour les designers industriels et le savoir-faire de notre pays. En quelques décennies, le lighting design «made in Belgium» devient une référence internationale, toujours d’actualité aujourd’hui. Ainsi, forts de leurs connaissances techniques de l’éclairage, des créateurs comme Nathalie Dewez, Jos Devriendt, Alain Berteau, Sylvain Willenz ou Frederik Delbart vont s’orienter vers une notion plus intime et personnelle de la lumière, sans pour autant céder à la tentation de l’ornement. Le lighting design belge se caractérise par un éclairage technique et performant, mais également un savoir-faire pointu qui se teinte d’émotions lorsque certains designers s’emparent du sujet.
    CONTACT : Gaëtan Delehouzée, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : gaetan.delehouzee@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-from-belgium-with-light-les-belges-ont-presque-invente-la-lumiere/434.html

  • MAASTRICHT MAGIQUE EN DECEMBRE, COMMENT Y ACCEDER AU MIEUX ? - https://www.maastrichtbereikbaar.nl/fr/visiteurs/magisch-maastricht
    02/12/2017 > 01/01/2018 - Maastricht Magique en décembre, comment y accéder au mieux ?
    MAASTRICHT MAGIQUE - Du 2 décembre 2017 au 1er janvier 2018, d’innombrables lumières vont illuminer Maastricht Magique. Magnifiques guirlandes dans les rues, plaisirs de l’hiver sur chaque place et musique de Noël à pratiquement à tous les coins de rue. Le centre historique brillera plus que jamais. Maastricht Magique va vous emballer ! Découvrez tout ce que vous pouvez faire ! MAASTRICHT MAGIQUE sur le VRIJTHOF : la place du Vrijthof est plongée dans tout ce que le monde a de beau à offrir. Sur la patinoire, adonnez-vous aux plaisirs de l’hiver ! Depuis la grande roue, vous pouvez admirer la ville dans toute sa beauté et sa splendeur. Flânez sur le marché de Noël à la recherche de cadeaux originaux et goûtez, sentez et vivez la magnifique ambiance de Noël. À partir du 8 décembre, la maison du Père Noël fera la joie des petits et des grands. Cette année, il fera bon vivre sur le Vrijthof. Encore plus cosy et plus authentique... enthousiasme garanti. En fait, vous n’aurez plus qu’un seul souhait... Passer encore une autre journée à Maastricht ! Innombrables lumières, ambiance romantique et soirées d’hiver inoubliables. Il vous suffit de suivre les milliers de lumières féériques, à la découverte des plus beaux endroits de la ville. Outre les activités proposées dans les musées et sur les podiums, d’innombrables concerts, ateliers, balades et festivals sont également organisés. Des activités les plus féériques aux aventures incroyablement palpitantes. FESTIVAL MAGIQUE DE LA CULTURE - du 16 au 30 décembre 2017 : Pendant le Festival Magique de la Culture, pas moins de 90 compagnies de théâtre, de danse et de musique vont se produire dans divers hauts lieux de la culture à Maastricht. Comptant plus de 200 représentations, le programme se décline dans une multitude d’activités avec plusieurs compagnies eurégionales. À Maastricht, l’hiver va être magique... Laissez-vous surprendre ! Vous pourrez découvrir Maastricht Magique du 1 décembre 2017 au 1er janvier 2018. Le programme sera disponible en ligne sur www.maastrichtmagique.fr. COMMENT ACCEDER A MAASTRICHT MAGIQUE ?Venez-vous en voiture? Pour garantir une journée sans souci, nous vous conseillons de planifier votre voyage de manière intelligente. Sur https://www.maastrichtbereikbaar.nl/fr/smart-map-fr, vous trouverez des informations actuelles sur le nombre de places disponibles dans les parkings, sur les travaux routiers, etc. Attention ! Ces derniers temps, de nombreux changements ont été apportés au niveau de l’infrastructure de Maastricht. Éteignez donc votre système de navigation et faites bien attention aux panneaux.Conseils de stationnement : Essayez d’éviter les ponts Noorderbrug et Kennedybrug à Maastricht et de vous garer du même côté de la Meuse que celui par lequel vous êtes arrivé. Vous serez ainsi moins incommodé par le trafic routier.Se garer aux abords de la ville coûte moins cher que dans le centre. Depuis le terrain P+R Maastricht Noord ou P+R Maastricht Zuid, vous voyagez rapidement et bon marché vers le centre-ville. P+R Maastricht Noord (au nord de la ville): stationnement gratuit et aller-retour pour 2 € p.p. vers le centre-ville avec la ligne de bus 10 (4 x par heure). Il existe un tarif de groupe de 5 € pour les groupes de 3-5 personnes. P+R Maastricht Zuid (au sud de la ville, dans P5 MECC): stationnement gratuit à condition de poursuivre votre voyage le même jour vers le centre-ville (avec la ligne de bus 10, descendre à partir de l’arrêt Prins Bisschopssingel) et de revenir ensuite récupérer votre voiture dans le parking. Nous n’avons pas oublié les visiteurs belges en provenance de Lanaken : en accord avec la commune de Lanaken, il est possible de se garer gratuitement sur le parking De Engelse Hof à Lanaken. Depuis l’arrêt Lanaken Cultureel Centrum (Breulsstraat), vous poursuivez ensuite votre voyage en bus. Prix standard aller simple : à partir de 1,80 € (via l’appli ou ticket SMS) ou 3 € (billet acheté auprès du chauffeur) p.p. Il est également possible de se garer à proximité de la ville. Consultez tous les parkings et tarifs sur la Smart map. Vous trouverez des informations actuelles sur le nombre de places disponibles dans les parkings sur www.maastrichtbereikbaar.nl/fr/voiture/place-de-parking. Informations sur le stationnement des autocars et informations sur le stationnement des camping-cars. Suivez-nous sur Facebook/Twitter pour des informations routières actuelles.
    CONTACT : Maastricht Bereikbaar, tel : - mail : - URL : http://caracascom.com/fr/maastricht-magique-en-decembre-comment-y-acceder-au-mieux/690.html

  • CELLULE ARCHITECTURE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES - www.bozar.be
    15/12/2017 > Nouveau guide d'architecture - Charleroi Metropole
    Après les éditions sur Liège en 2014 et Mons en 2015, la Cellule Architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles publie cet automne en coédition deux nouveaux volumes consacrés à « Tournai et la Wallonie Picarde » (sortie le 17 octobre 2017) et à « Charleroi- Métropole » (sortie avant la fin de l’année (à confirmer). Ces ouvrages, réunissant de nombreux spécialistes de l'architecture et du patrimoine, placés sous la direction des facultés d’architecture de l’UCL (Tournai) et l’ULB (Charleroi) visent à renouveler le regard sur ces régions et leur architecture, par la vision décomplexée qu’elles portent sur la modernité. Réalisés avec le soutien de l’Institut du patrimoine wallon, de Wallonie-Bruxelles Tourisme et des Villes de Tournai et de Charleroi. Les deux guides sont illustrées par des photographes de renom, Marie-Noëlle Dailly pour le guide sur Charleroi et Barbara Dits, pour le guide sur Tournai – qui présentera par ailleurs une exposition dans ce cadre au Centre culturel Marius Staquet à Mouscron en novembre.
    CONTACT : Moor Thomas, Boulevard Léopold II, 44, 1080, Brussels, tel : +32 (0) 2 413 40 96 - mail : Thomas.MOOR@cfwb.be - URL : http://caracascom.com/fr/nouveau-guide-d-architecture-charleroi-metropole/651.html

  • CITE MIROIR - OLIVIERO TOSCANI : Razza Umana - http://www.citemiroir.be/fr/activite/mode-muntu
    11/01/2018 > 01/04/2018 - Exposition - Oliviero Toscani : Razza Umana
    Oliviero Toscani : RAZZA UMANA à Liège. Une infinie galerie de portraits à observer, les yeux dans les yeux. Découvrez en exclusivité les visages des 477 participants au shooting liégeois réalisé à La Cité Miroir en mai 2017, mêlés à des portraits pris par le photographe de part le monde. Dans les années 90, le travail photographique d’Oliviero Toscani, pour le compte de l’entreprise textile Benetton, envahit le monde. Controversées, choquantes, interpellantes, ses images ne laissent pas indifférent. Avec RAZZA UMANA, un projet artistique, culturel et anthropologique, Toscani et son équipe sillonnent le monde pour récolter des visages. Les photographies et vidéos font l’objet de publications et d’expositions itinérantes. Oliviero Toscani a photographié des milliers et des milliers de personnes à travers le monde pour capturer le visage de l’humanité.“Chacun est unique” : RAZZA UMANA célèbre la diversité dans un monde où, trop souvent, nous avons peur de ce qui ne nous ressemble pas. “Future is humanity” dit Toscani. “Nous sommes tous différents mais nous appartenons tous à une même espèce, la razza umana”. L’exposition nous amène à observer nos particularités et nos caractéristiques, à comprendre les différences. Oliviero Toscani et son équipe visitent des villes, des villages, des places, installent des studios photographiques à chaque arrêt. Après la Thaïlande, la Pologne, la Colombie, le Mexique, le Guatemala, la Suisse, le Japon, Israël, la Namibie et sa chère IItalie, Oliviero Toscani a continué ce e expérience insolite en Belgique, à La Cité Miroir de Liège.
    CONTACT : Sophie Liégeois, 22, place Xavier Neujean, B-4000, Liège, tel : 04 230 70 54 - mail : sophie.liegeois@mnema.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-oliviero-toscani-razza-umana/669.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    24/01/2018 > 21/05/2018 - Exposition - Soviet Design: Red Wealth [1950-1980]
    En collaboration avec le Moscow Design Museum (MDM), Soviet Design. Red Wealth est la première rétrospective réunissant une multitude d’objets du quotidien et des productions graphiques réalisés en URSS au siècle dernier. Des années 1950 aux Jeux olympiques de Moscou (1980), l'exposition présente des pièces iconiques qui illustre le style de vie en Union soviétique : design graphique et industriel, dessins techniques et prototypes, tous venus des collections du MDM ou de collections privées. L'exposition se déclinent en différentes thématiques, chacune représentant un certain aspect de la vie et de la culture matérielle en URSS: enfance et loisir, sport et évènements publics, communication visuelle et conception d'emballage, mobilier et produits ménagers, ingénierie de précision et production industrielle, ainsi que des projets uniques de l'Institut soviétique de recherche en esthétique technique (VNIITE). Alors que le design russe du 21ème siècle prend forme, ce regard historique sur le design soviétique et ceux qu’ils l’ont incarné prend tout son sens.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-soviet-design-red-wealth-1950-1980/655.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    26/01/2018 > 24/02/2018 - Festival Pays de Danses - Focus sur l'Afrique du Sud
    Le Festival Pays de Danses, plateforme unique pour les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tient aussi à consacrer un pan de sa programmation à une contrée et aux spécificités qui la charpentent. Une façon agréable de varier les plaisirs que le Théâtre de Liège œuvre à vous soumettre certes, mais c’est avant tout l’opportunité d’appréhender les réponses qu’apportent d’autres cultures aux nombreux miroirs aux alouettes que la marche du monde nous tend à tous. La septième édition du Festival ne déroge pas à ce principe et vous propose un focus sur l’Afrique du Sud, confrontée, entre autres, aux puissants changements sociétaux, au capitalisme débridé, à la xénophobie et aux migrations massives. Nous découvrirons la diversité des approches et la pluralité des démarches artistiques que ses danseurs déposent sur scène en guise de réponse, de résistance ou de refus aux grands bouleversements qui les assiègent et qu’il nous appartient de défricher tout autant qu’eux. Le spectacle Via Kanana, chorégraphié par le Johannesbourgeois Grégory Maqoma, ouvre Pays de Danses. Cette pièce chorale, défiant peur et adversité, poursuit le combat protestataire des jeunes issus des townships. Un appel à la vie qui combine danse pantsula, tap dance, step et gumboot. Autant de danses singulières que vous découvrirez en détail dans la brochure exclusivement dédiée au festival. Grands spectacles colorés et musicaux, moments intimistes, art engagé et activiste le ponctuent. Et pour conclure en beauté, nous quittons l’Afrique du Sud, traversons le continent pour atterrir aux portes du désert avec la chorégraphe marocaine Bouchra Ouizguen. Dans Jerada, elle dirige les danseurs de la compagnie norvégienne Carte Blanche et nous fait pénétrer dans son monde tout droit venu de Ouarzazate. Cela s’annonce chaud, joyeux, intime, profond et militant ! En partenariat avec les Centres culturels de Chênée, de Liège – Les Chiroux, d’Engis, de Huy, de Verviers, de Seraing, le cultuurcentrum de Hasselt, Chudoscnik Sunergia à Eupen, le Theater aan het Vrijthof de Maastricht (NL), l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, La Halte et MNEMA asbl. Programme complet dès décembre 2017.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/festival-pays-de-danses-focus-sur-l-afrique-du-sud/639.html

  • BIP - BIENNIAL OF THE POSSIBLE IMAGE (LIEGE) - www.bip-liege.org
    17/02/2018 > 01/04/2018 - BIP2018 / Biennale de l’Image Possible
    La 11e édition de BIP, c’est plus de 50 artistes proposés dans 8 expositions dont la principale, FLUO NOIR, se tiendra à La Boverie. Dans l'Image Possible, il y a une ouverture sur l'avenir, même si en ce début de XXIe siècle, les espoirs et les utopies que l’on s’autorise ont radicalement changé. Devant le constat du ratage phénoménal qui nous met sur le seuil de notre propre survie en tant qu’espèce, nous avons le choix entre le cynisme, le désespoir ou l’invention de récits inédits et d’images différentes qui renouvellent, dans leurs thèmes et leurs formes, les fictions qui nous mèneront ailleurs, sans savoir où cet ailleurs se trouve… Certains artistes d’aujourd’hui revendiquent la catastrophe comme un terreau euphorique et débordant. Ils détruisent et construisent dans le même mouvement. Sans naïveté mais ancrés dans le présent, ils échafaudent des images qui parlent de demain, qui s’y jettent à corps perdu sans savoir de quoi ce demain sera fait. Dans la profusion souvent, animées d’un esprit d’expérimentation ludique et généreuse, nouées à la mélancolie contemporaine sans en être victimes, ces images ne dénoncent plus, ne résistent plus, ne font plus de procès. Elles témoignent plutôt d’un instant vivant, d’un état de vibration, d’un présent intense qui ouvre tant sur le doute que sur le potentiel de l’avenir. Dans cette liberté, dans ces apocalypses joyeuses, il y a l’écho de l’amor fati du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, ce cri «à aimer ce qui arrive, à accepter sa destinée», dans la douleur et la félicité. Il y aussi une invitation franche à partager cette chaleur circulante que l’on appelle sympathie: l’attirance pour ce qu’on ne connaît pas encore, l’effet mystérieux d’un corps sur un autre. BIP2018 aimerait transmettre une énergie; partager une vitalité irradiante, mutante, intense; un mouvement exubérant, lucide, décomplexé ; une présence et un présent. Un programme d’événements, des visites et des ateliers ainsi qu’un accueil particulier au sein de La Boverie seront proposés à tous les publics. Rendez-vous dès le 17/02 à La Boverie et dans 7 autres lieux d'exposition à travers la ville de Liège (le Centre culturel de Liège "Les Chiroux", Les Brasseurs, la Galerie Satellite, la SPACE, la Galerie Les Drapiers, La Châtaigneraie et le Cercle des Beaux-Arts). Toute l'actualité de la Biennale de l'Image Possible sur www.bip-liege.org
    CONTACT : Anja Bücherl, tel : 32 4 220 88 54 - mail : buecherl@chiroux.be - URL : http://caracascom.com/fr/bip2018-biennale-de-limage-possible/616.html

  • BIP - BIENNIAL OF THE POSSIBLE IMAGE (LIEGE) - www.bip-liege.org
    17/02/2018 > 01/04/2018 - Exposition - Sous l'image : Galerie Les Drapiers
    L’exposition regroupe le travail de Jean-Pierre Ransonnet (1944), peintre qui intègre ponctuellement des photos à son travail et Léa Belooussovitch (1989) qui, à partir de photographies de presse, redessine des portraits en couleur sur feutre. Avec : Léa BELOOUSSOVITCH et Jean-Pierre RANSONNET
    CONTACT : Anja Bücherl, tel : 32 4 220 88 54 - mail : buecherl@chiroux.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-sous-l-image-galerie-les-drapiers/697.html

  • BIP - BIENNIAL OF THE POSSIBLE IMAGE (LIEGE) - www.bip-liege.org
    17/02/2018 > 01/04/2018 - Exposition - L'image adolescente : Centre Wallon d'Art Contemporain - La Châtaigneraie
    Hyperconnectée, hypermédiatisée, inquiète d’elle-même et de ses apparences, notre époque semble se montrer de plus en plus assoiffée de jeunesse et de beauté. Mais sait-on encore s’adresser à cette étape transitoire, le "teen-âge", à cet idéal peut-être enfui, cet « état d'adolescence mal défini, jamais loin de l'erreur, toujours à deux doigts du sublime » (Philippe Azoury)… Dans cette apparente confusion, les identités sexuelles se brouillent, les états du corps deviennent des hypothèses, des virtualités. Photographie, vidéo, mais aussi installation ou peinture, semblent fascinés par la définition toujours à reprendre de cette période transitoire et combien essentielle. L’image passe, fulgurante; elle nous rajeunit de plus en plus aisément, ment comme elle respire, mais meurt et s’évanouit aussi en accéléré. Finalement l’éternelle adolescente, d’une immaturité scandaleuse, d’une intime fragilité, mais d’une insondable séduction, ne serait-ce pas l’image elle-même ? (Emmanuel d'Autreppe) Avec Charlotte BEAUDRY, Carole BELLAÏCHE, Christian CAREZ, Sian DAVEY, Xavier ISTASSE, Jean JANSSIS, Sarah KALISKI, Amélien LEDOUPPE, James MOLLISON, Annie VAN GEMERT
    CONTACT : Anja Bücherl, tel : 32 4 220 88 54 - mail : buecherl@chiroux.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-l-image-adolescente-centre-wallon-d-art-contemporain-la-chataigneraie/702.html

  • MAC s - HORNU (NEAR MONS) - http://www.mac-s.be
    04/03/2018 > 27/05/2018 - Exposition - Adel Abdessemed - Otchi Tchiornie (Les Yeux Noirs)
    L’élégance formelle – presque classique – des sculptures d’Adel Abdessemed rencontre la fureur, le bruit, l’anxiété des actualités relayées par les médias. De cette union « mystique » entre les ombres et les lumières de notre civilisation naissent des perceptions nouvelles. Le travail artistique d’Abdessemed n’est guère discursif. Entier et percutant, il confère une dimension quasi mythologique aux atrocités du monde en les transposant dans le marbre, l’ivoire ou le métal : une fillette vietnamienne fuyant son village en feu, un gamin juif du ghetto de Varsovie, un prisonnier de Guantanamo malmené… Éternel exilé voguant entre l’Éros et le Thanatos, le cosmos et l’hubris, Abdessemed use de l’histoire de l’art comme d’un outil analytique du pouvoir et des médias. À l’instar d’un chirurgien, il ausculte, diagnostique, incise sans aménité les fanatismes absolus, les violences militaires, les polémiques politiques. Cette « Phénoménologie de la cruauté » se déclinecomme autant de blocs de sensations, entiers, puissants et manifestes, qu’il appartient au spectateur de définir et de s’approprier. Présentant une série de nouvelles pièces au Musée des arts contemporains, Adel Abdessemed livre une « Archéologie du présent » au travers de notre relation à la dominance, à la propagande, à l’actualité.
    CONTACT : Maïté Vanneste, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 613 853 - mail : maite.vanneste@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-adel-abdessemed-otchi-tchiornie-les-yeux-noirs/594.html

  • CHATEAU DE CHIMAY - http://www.chateaudechimay.be
    20/03/2018 > 18/11/2018 - Exposition - Thierry Bosquet au Château de Chimay
    Dès le 20 mars 2018, le Château de Chimay entame sa sixième saison touristique depuis le lancement de son parcours digital en 2013. Après Marie-Jo Lafontaine, Koen Vanmechelen, Hans Op de Beeck , Jean-Luc Moerman et Stijn Cole, Thierry Bosquet présentera ses œuvres dans la Maison des Artistes et à divers endroits dans et autour du château. Cette exposition offre une vue d’ensemble de l’univers de l’artiste tout en dévoilant des œuvres inédites représentant des vues du Château. Pour l’occasion, certaines pièces habituellement inaccessibles seront ouvertes au public. Depuis la création du parcours digital, le visiteur peut parcourir le Château guidé par un Ipad et découvrir son histoire à travers la projection d’un film en 3D. Une innovation qui convainc les visiteurs puisque, depuis quatre ans, le château de Chimay draine un public international toujours plus nombreux. C’est aussi l’occasion de découvrir ou, redécouvrir, le restaurant gastronomique du Château, LO’riginal.
    CONTACT : Anne Hernoë, 18, rue du Château, B-6460, Chimay, tel : 060 21 45 31 - mail : secretariat@chateaudechimay.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-thierry-bosquet-au-chateau-de-chimay/620.html

  • ATOMIUM - http://www.atomium.be/
    23/03/2018 > Exposition - Atomium, A love story since 1958
    A l’aube des Golden Sixties, l’Expo 58 est la première manifestation internationale depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Célébrant la paix retrouvée, l’humanisme et la modernité : l’Expo 58 a marqué les esprits et appartient depuis lors à la mémoire collective des belges. Tout le monde en a un souvenir, une anecdote, une photo de famille. A l’occasion de son soixantième anniversaire, l’Atomium et le ADAM - Brussels Design Museum célèbrent cet événement magique et glamour à travers un programme de trois expositions regroupé sous le titre générique de Galaxy 58. The People of 58 constitue une extension de l’exposition permanente de l’Atomium. A travers de nombreux documents, des vidéos, des photographies, des objets et costumes pour la plupart inédits : il s’agit de de s’intéresser plus particulièrement aux gens qui ont fait l’Expo 58 en se replongeant dans l’ambiance, l’atmosphère et l’expérience d’alors. Au ADAM, avec pour titre Graphic 58, le musée investigue les formes, les couleurs et les texture qui définissent l’univers graphique novateur de l’Expo 58. Le musée du design présentera aussi, en collaboration avec le musée de la Mode, Podium 58 qui illustre comment, à la veille des Swinging Sixties, dans un monde en plein changement confrontant monde ancien et nouveau, les visiteurs endimanchés se sont baladés dans les allées de l’Expo.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-atomium-a-love-story-since-1958/660.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    23/03/2018 > 29/03/2018 - Festival Corps de Textes
    Le Festival Corps de Textes s'empare du printemps pour vous emmener partout en ville du 23 au 29 mars 2018 à la découverte d'œuvres littéraires étonnantes, dans des lieux parfois surprenants. Des rencontres pour écouter, (re)découvrir des auteurs, nourrir la curiosité, partager, échanger et honorer la diversité. Le Festival Corps de Textes est dédié pleinement aux auteurs d'aujourd'hui d'ici et d'ailleurs. Programmation à suivre dans la Gazette du Théâtre de Liège.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/festival-corps-de-textes/640.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    23/03/2018 > Exposition - Atomium: A love story since 1958
    A l’aube des Golden Sixties, l’Expo 58 est la première manifestation internationale depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Célébrant la paix retrouvée, l’humanisme et la modernité : l’Expo 58 a marqué les esprits et appartient depuis lors à la mémoire collective des belges. Tout le monde en a un souvenir, une anecdote, une photo de famille. A l’occasion de son soixantième anniversaire, l’Atomium et le ADAM - Brussels Design Museum célèbrent cet événement magique et glamour à travers un programme de trois expositions regroupé sous le titre générique de Galaxy 58. The People of 58 constitue une extension de l’exposition permanente de l’Atomium. A travers de nombreux documents, des vidéos, des photographies, des objets et costumes pour la plupart inédits : il s’agit de de s’intéresser plus particulièrement aux gens qui ont fait l’Expo 58 en se replongeant dans l’ambiance, l’atmosphère et l’expérience d’alors. Au ADAM, avec pour titre Graphic 58, le musée investigue les formes, les couleurs et les texture qui définissent l’univers graphique novateur de l’Expo 58. Le musée du design présentera aussi, en collaboration avec le musée de la Mode, Podium 58 qui illustre comment, à la veille des Swinging Sixties, dans un monde en plein changement confrontant monde ancien et nouveau, les visiteurs endimanchés se sont baladés dans les allées de l’Expo.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-atomium-a-love-story-since-1958/659.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    25/03/2018 > 30/06/2018 - Exposition - TOGETHER ! Nouvelle Architecture communautaire
    Que le logement soit une ressource rare, c’est devenu une évidence au cours des dernières années. Dans les grandes villes, le prix de l’immobilier augmente, les concepts classiques de construction de logement ne peuvent pas répondre à la demande. Ces défis ont déclenché une révolution silencieuse dans l'architecture contemporaine : construire et vivre en commun. Together ! Nouvelle architecture communautaire est la première exposition à éclairer ce thème de manière détaillée par l’immersion dans l'expérience spatiale avec des exemples venant d'Europe, d’Asie et des États-Unis grâce à des maquettes, des films et des appartements reproduits à l'échelle de 1: 1. L’étude des précurseurs historiques illustre également l'histoire de l'architecture communautaire en partant des idées de réforme du début du 19ème siècle jusqu’aux hippies et squatters qui scandaient le slogan « Make love, no lofts ».
    CONTACT : Gaëtan Delehouzée, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : gaetan.delehouzee@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-together-nouvelle-architecture-communautaire/670.html

  • LA BOVERIE - VILLE DE LIÈGE - http://www.liege.be/culture/musees/boverie-beaux-arts-expos-liege
    25/04/2018 > 26/08/2018 - Exposition - Rome !
    En partenariat avec le musée du Louvre. Le propos général de l’exposition est d’expliciter les raisons du voyage et de décrire le séjour à Rome des artistes européens et des adeptes, généralement anglais et fortunés, du Grand Tour. L’exposition s’intéresse particulièrement à la vie quotidienne des Romains scrutée dans ses détails par ceux qui les ont peints du 17e au 20e siècle, et évoque bien entendu les emblèmes monumentaux de la cité, raison majeure du voyage des « Touristes » et obsession des artistes. Les liens entre les artistes eux-mêmes, leurs relations de camaraderie ou d’amitié, les lieux où ils se rencontraient (cafés, auberges ou Villas institutionnelles) sont également évoqués. Le ton général de l’exposition se veut explicatif, allant chercher « derrière l’oeuvre » la narration particulière et souvent étonnante, scientifiquement avérée, propre à intéresser tous les publics.
    CONTACT : Laura Dombret, tel : - mail : laura.dombret@liege.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-rome/694.html

  • MAC s - HORNU (NEAR MONS) - http://www.mac-s.be
    06/05/2018 > 23/09/2018 - Exposition - Jef Geys - Quadra
    Quadra est organisé en 8 bacs dont la forme reproduit schématiquement les territoires de huit pays européens : Allemagne, Pays-Bas, Italie, Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, France et Belgique. A n de supprimer toute forme de hiérarchie, chaque bac aura une surface de 4 mètres carrés, quelle que soit la taille du pays qu’il représente. Y seront semées des plantes sauvages dites « simples » se développant dans les biotopes propres aux secteurs dont elles proviennent. Le temps uniquement permettra d’observer les phénomènes de colonisation, disparition, dispersion propres à la cohabitation de ces espèces évoluant ici naturellement avec un minimum d’intervention extérieure.
    CONTACT : Maïté Vanneste, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 613 853 - mail : maite.vanneste@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-jef-geys-quadra/648.html

  • MUSEE ROYAL DE MARIEMONT - http://www.musee-mariemont.be
    26/05/2018 > 02/12/2018 - Au temps de Galien - Un médecin grec dans l'Empire Romain
    En suivant la vie du médecin grec Galien de Pergame (129 - env. 216 ap. J.-C.) comme fil conducteur, l’exposition se propose de décrire les pratiques médicales, pharmacologiques et sanitaires de l’empire romain aux premiers siècles de notre ère. Galien est un homme de son temps. Les écrits prolifiques du célèbre praticien, ses centres d’intérêt très variés, ses voyages et l’ampleur de sa clientèle permettent de traiter de nombreux thèmes et nous offrent un parcours géographique et sociologique autour de la Méditerranée sous la Pax Romana. Vingt ans après l’exposition Au temps d’Hippocrate. Médecine et société en Grèce antique, qui avait connu un réel succès à Mariemont, l’actuel projet Au temps de Galien soulignera l’évolution thérapeutique et anatomique, mais également la constance de la pharmacopée et du système des quatre humeurs, pendant les sept siècles qui séparent Hippocrate, « le Père de la Médecine », et Galien « le Prince de la Médecine ». La réflexion autour de l’œuvre de Galien, de ses questionnements et de sa postérité permettra d’apprécier, sans anachronisme, quels furent effectivement son apport et son rôle, non seulement de son vivant, depuis les gladiateurs de Pergame jusqu’aux empereurs de Rome, mais aussi dans l’histoire des sciences et dans notre actualité. Publication : L’exposition bénéficiera d’importants prêts de musées belges et étrangers et sera accompagnée d’un catalogue richement illustré, rédigé par les meilleurs spécialistes de ce sujet vaste et passionnant. Les traditionnels « Journées de Mariemont » se dérouleront également en 2018 – a priori en septembre. Le thème sera en lien avec cette grande exposition.
    CONTACT : Mélanie Thiry, 100, chaussée de Mariemont, B-7140, Morlanwelz, tel : 32 64 21 21 93 - mail : melanie.thiry@musee-mariemont.be - URL : http://caracascom.com/fr/au-temps-de-galien-un-medecin-grec-dans-l-empire-romain/684.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    06/06/2018 > 04/11/2018 - Exposition - Intersections/5: Domestic Tales
    Exposition proposée en collaboration avec Wallonie-Bruxelles Design-Mode (WBDM) dans le cadre d’Intersections,la biennale en design contemporain du ADAM, Domestic Tales invite à regarder le design de manière différente, en bousculant la dichotomie entre sujet et objet. Un conte pour enfants, qui, grâce à une mise en scène conviviale et à des animations interactives, explique l’importance du design et de sa valeur culturelle. Mais surtout, une expérience, qui nous permet de mieux comprendre les objets qui nous entourent, dans nos habitations et dans nos villes, qui, comme les personnages d’une histoire, ont et donnent un sens à la vie. Cette exposition est un hommage à la vie, la nôtre et celle des objets de design : interfaces du quotidien, gardiens d’héritages précieux du passé, agents d’expériences sociales et esthétiques, modèles de production et d’économie durables, vecteurs de scénarii innovants pour un futur meilleur.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-intersections-5-domestic-tales/656.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    06/06/2018 > 04/11/2018 - Exposition - Design Generations, Intersections 5
    Exposition proposée en collaboration avec Wallonie-Bruxelles Design-Mode (WBDM) dans le cadre d’Intersections,la biennale en design contemporain du ADAM, Domestic Tales invite à regarder le design de manière différente, en bousculant la dichotomie entre sujet et objet. Un conte pour enfants, qui, grâce à une mise en scène conviviale et à des animations interactives, explique l’importance du design et de sa valeur culturelle. Mais surtout, une expérience, qui nous permet de mieux comprendre les objets qui nous entourent, dans nos habitations et dans nos villes, qui, comme les personnages d’une histoire, ont et donnent un sens à la vie. Cette exposition est un hommage à la vie, la nôtre et celle des objets de design : interfaces du quotidien, gardiens d’héritages précieux du passé, agents d’expériences sociales et esthétiques, modèles de production et d’économie durables, vecteurs de scénarii innovants pour un futur meilleur.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-design-generations-intersections-5/666.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    01/07/2018 > 21/10/2018 - Exposition - Halte à la croissance : Le design en quête de décroissance
    Alors que les Nuit Debout et autres mouvements de protestation expriment la réaction outrée de nombreux citoyens face aux systèmes économique et social dominants, le CID s’interroge sur le rôle que le design peut jouer dans ce mouvement de société. Décrié par de nombreux économistes, mais aussi par des designers et sociologues de l’objet, le système capitaliste est indéniablement entré dans une phase critique. Malgré les alertes lancées par des personnalités telles que Victor Papanek, Jean Baudrillard dès les années 70, la (sur)production d’objets, à travers des processus où l’écologie et l’éthique sont balayées ou contournées, continue d’inonder le monde. Mais on constate aujourd'hui qu’une résistance s’organise. Issus d’une génération dont les valeurs sont en mutation –la propriété n’est plus le but ultime de la réussite professionnelle, remplacée par la notion d’épanouissement personnel ou de réalisation de soi- les jeunes designers ne se sentent plus interpellés par la production d'une nouvelle chaise mais se passionnent plutôt pour les processus, les méthodes, les outils de travail se révélant plus respectueux de l'environnement et des ressources, favorisant une plus juste répartition des bénéfices. L'open source et le design social font surgir de nouvelles pratiques dont le profit n’est plus le moteur. Alors... Peut-on réfléchir le design autrement ? Peut-on utiliser les méthodes de design pour limiter ou réduire le nombre de d'objets et de biens qui s'accumulent sur la planète ? Un design sans profit existe-t-il? Le design pourrait-il devenir un terrain expérimental pour inverser les processus économiques dominants ? Le design peut-il échapper à l’obligation de croissance ?
    CONTACT : Gaëtan Delehouzée, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : gaetan.delehouzee@grand-hornu.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-halte-a-la-croissance-le-design-en-quete-de-decroissance/671.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    01/09/2018 > Exposition - Kartell: A Tribute to Ettore Sottsass
    Dans le cadre du programme 2017, ADAM - Brussels Design Museum sera l'hôte d'un hommage à Ettore Sottsass, réalisé en collaboration avec le Kartell Museo et présenté pendant l'automne et l'hiver 2017. Cette exposition fera partie du festival Brussels Design September . L'exposition "Kartell. Un hommage à Ettore Sottsass "présentera un aperçu complet des projets et des réalisations du designer italien, Ettore Sottsass pour la maison d’édition Kartell. L'exposition sera principalement axée sur la collection d'objets qu'il a conçus pour Kartell en 2004. En 2014, Kartell a rendu hommage au maître du design Ettore Sottsass avec une collection de projets originaux qu'il a conçus 10 ans plus tôt mais qui n'a jamais été édité. Avec six vases, deux tabourets et une lampe, la collection exprime une affinité marquée avec l'esthétique de Memphis, le célèbre collectif de design fondé par Ettore Sottsass. Avec les volumes post-futuristes, les tabourets et les vases ont des couleurs vives et expriment de nombreux aspects de l'approche du design de Sottsass. La même palette de couleurs est répétée dans la lampe suspendue «Daisy» avec une application inhabituelle de formes plastiques rectangulaires sur un disque central. L'exposition est également enrichie par des références à l'environnement créé par Sottsass à l'occasion de l'exposition " Italy the New Domestic landscape” au MoMA (1972) et à la collection " Kartell goes Sottsass. A Tribute to Memphis ": chaises de Philippe Starck, Patricia Urquiola et Piero Lissoni recouvertes de tissus conçus par Michele de Lucchi, Nathalie du Pasquier et Ettore Sottsass lui-même et créés en collaboration avec Memphis.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-kartell-a-tribute-to-ettore-sottsass/658.html

  • ATOMIUM - http://www.atomium.be/
    21/09/2018 > ID#2018
    Jouant de la lumière et de ses variations colorées, de formes géométriques et de son, ID#2018 engage le spectateur dans des expériences sensibles et perceptives inédites. En 2018, Visual System investit la sphère d’exposition de l’Atomium pour une nouvelle expérience immersive fruit de ses années d’expériences sur l’action commune de la lumière et du son. Cette installation monumentale de Visual System se déploie, tel une toile d’araignée, sous la voûte et dans le cœur de la structure, jouant ainsi de l’architecture atypique et futuriste de ce lieu emblématique. Au rythme d’algorithmes imprévisibles, le spectateur se retrouve immergé dans cet univers abstrait et poétique. Il est touché au plus profond par cette subtile et inventive combinaison entre lumière et musique. L’œuvre composée donne ainsi : à voir la musique et à entendre les lumières.
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/id-2018/654.html

  • ADAM - BRUSSELS DESIGN MUSEUM - http://www.adamuseum.be
    23/11/2018 > Exposition - Night Fever: A Design History of Culture Club
    Les boîtes de nuit et les discothèques sont des acteurs de la culture contemporaine. En fusionnant architecture et design d'intérieur avec du son, de la lumière, de la mode, du graphisme et des effets visuels, elles créent un « Gesamtkunstwerk » moderne. En tant que lieu d'expérimentation culturelle pour les sous-cultures et l'avant-garde, elles interrogent les codes établis de la vie sociale. Ces lieux de divertissement offrent une liberté individuelle et collective en jouant avec des identités et des réalités différentes. Si le 20ème siècle était l'âge de la culture pop, la discothèque en est probablement son expression de design la plus puissante. Night Fever est la première exposition à examiner l'histoire du design de la discothèque. A travers le design, l’art, l'architecture, la musique et les médias, y compris des films et des photographies originales, des dépliants, des affiches, des couvertures d’albums, des maquettes, du mobilier, des magazines ainsi que des installations 1:1, le visiteur sera immergé dans un voyage expérimental et créatif
    CONTACT : Arnaud Bozzini, Square de l’Atomium, B-1020, Bruxelles - Brussel, tel : - mail : arnaud.bozzini@atomium.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-night-fever-a-design-history-of-culture-club/657.html