Loading
ABOUT US

ART CALENDAR

  • BELGIAN OWL - http://www.belgianwhisky.com
    Premiers 8 ans et 10 ans d'âge pour Belgian Owl
    Le projet Eternity est né du désir de partager une passion. Tout amateur de whisky a un jour rêvé de pouvoir s’acheter son tonneau... mais cela représente des quantités énormes pour un amateur isolé et c’est un projet hors de prix. L’idée inédite d’acheter une part de fût permet aux passionnés d’accéder à ce rêve de manière participative et collective, sous la forme d’un achat groupé. C’est un achat très spécial, historique dans une vie, un peu comme le choix d’une robe de mariée ou d’une voiture de collection, alliant passion, émotion avec dans ce contexte. Il faudra encore attendre entre 3 et 5 ans... pour s’offrir une part d’Eternité à savoir le Belgian Owl 8 ans et 10 d'âge (soit en 46% de volume, soit en brut de fût). Le client choisit une part de fût de 8 ans ou de 10 ans, deux whiskies d’exception vieillis dans des fûts de Bourbon, comptant chacun 6 bouteilles. A l'achat de sa part de fût, la personne reçoit un certificat d'authenticité à conserver.? Ce certificat sera échangé à la distillerie le week-end du 16-17 octobre 2021 pour le 8 ans d'âge et le week-end du 21-22 octobre 2023 pour le 10 ans d'âge. Si le souhait est d'offrir une part de fût, alors The Owl Distillery enverra le certificat d'authenticité à la personne recevant le cadeau !
    CONTACT : Etienne Bouillon, 7, Hameau de Goreux, B-4347, Fexhe-le-Haut-Clocher, tel : 0475 69 99 87 - mail : etienne.bouillon@belgianwhisky.com - URL : http://caracascom.com/fr/premiers-8-ans-et-10-ans-d-age-pour-belgian-owl/868.html

  • ORPIMENT - https://orpiment.be
    Exposition - Une première dans le nouveau complexe du Val Benoît – Liège
    À l’occasion de l’inauguration du tout nouveau complexe Val Benoît (Liège), la société Orpiment, spécialisée dans l’impression d’œuvre d’art contemporain en qualité fine art, présentera, du 21 mars 2019 au 23 mars 2019, sa première exposition dans les nouveaux espaces de la SPI (Agence de Développement pour la Province de Liège). Durant trois jours, l’exposition sera accessible au grand public, aux architectes et surtout aux entreprises. Elle réunira plus d’une cinquantaine d’œuvres uniques de grand format réalisées par une trentaine d’artistes contemporains essentiellement belges mais aussi français, parmi eux : Alain Schroeder, Mélanie Maquinay, Eric Van Den Berg, Nadine Fabry, Bert Van Pelt ou encore Gilles Crampes,...
    CONTACT : , 6, quai Banning, 4000, Liège, tel : +32 (0) 495 574 506 - mail : fineart@orpiment.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-une-premiere-dans-le-nouveau-complexe-du-val-benoit-liege/876.html

  • MUSEE ROYAL DE MARIEMONT - http://www.musee-mariemont.be
    Nouvelle direction au Musée Royal de Mariemont
    Succédant à Marie-Cécile Bruwier, directrice scientifique du Musée depuis 2005, Richard Veymiers prend la tête de l’Établissement scientifique et pose son regard de chercheur et d’enseignant sur le Musée; un regard résolument international, interculturel, pédagogique et sociétal. Accroître la visibilité, l’engagement didactique et l’impact culturel sont ses axes de valorisation institutionnelle qui visent à positionner Mariemont au rang de grand musée européen.À la suite d’un parcours professionnel qui l’a amené de maintes fois à l’étranger, au sein de diverses cultures scientifiques et muséales, Richard Veymiers a choisi de revenir dans sa région et de s’investir dans sa vie culturelle de manière durable, sur le long terme. Le choix de poser sa candidature au Musée royal de Mariemont vient tant de son attachement pour les collections, qu’il qualifie de ponts entre les cultures, que de sa connaissance du terrain. Richard Veymiers est en effet un habitué des salles du Musée, ayant participé par exemple au comité scientifique de l’exposition « Mémoires d’Orient. Du Hainaut à Héliopolis » en 2010 ou à celui de l’exposition « Dieux, Génies et Démons en Égypte Ancienne » en 2016 ou ayant coédité certaines publications autour des thèmes qui lui sont chers : les sociétés antiques - égyptiennes, grecques et romaines en particulier -, le polythéisme et ses manifestations matérielles, ou encore la biographie culturelle des objets.
    CONTACT : Mélanie Thiry, 100, chaussée de Mariemont, B-7140, Morlanwelz, tel : 32 64 21 21 93 - mail : melanie.thiry@musee-mariemont.be - URL : http://caracascom.com/fr/nouvelle-direction-au-musee-royal-de-mariemont/841.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    09/09/2018 > 17/05/2019 - Saison 2018-2019
    Plus que jamais, le Théâtre de Liège, Première scène de Wallonie, s’impose comme LA vitrine de la création Fédération Wallonie-Bruxelles. Ses nombreuses collaborations avec de grandes maisons de théâtre et de danse européennes, l’accueil des grands metteurs en scènes et chorégraphes internationaux lui confèrent une position stratégique et influente sur l’échiquier théâtral international dont bénéficient indéniablement les artistes FWB pour lesquels le soutien financier et en services du Théâtre se renforce et est en nette progression.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/saison-2018-2019/744.html

  • PIERRES ET MARBRES DE WALLONIE ASBL - http://www.pierresetmarbres.be
    14/09/2018 > 31/12/2018 - Les nouveaux ambassadeurs de la Pierre Locale sont dévoilés
    En septembre 2017 a été introduit le nouveau concept d’Ambassadeurs de la Pierre locale. Il s’agit de personnalités marquantes, sensibles aux qualités intrinsèques de la Pierre locale et prescripteurs ou utilisateurs de celle-ci dans leurs projets. Trois premiers Ambassadeurs ont été distingués : Daniel Dethier, ingénieur civil architecte et urbaniste, Serge Delsemme, paysagiste, et Florence Fréson, artiste multiple, en sculpture et en musique (le groupe Lithos, qui joue sur instruments de pierres). Après un évènement en juin 2018 à l’entrée de la France (où le nouveau « MusVerre », de l’architecte toulousain Raphaël Voinchet du bureau W-Architectures, met en valeur de façon éclatante les qualités de la pierre bleue de Belgique), la journée du vendredi 14 septembre 2018 mettra à l’honneur de nouveaux Ambassadeurs, émanant des mondes de l’architecture et de la sculpture. Pierres et Marbres de Wallonie sera pour l’occasion accueillie par l’entreprise TRA-GE-CO dans sa belle carrière de Steinbach (Waimes), où sont exploités des grès très particuliers, aux vives couleurs en appareils variés.
    CONTACT : Francis Tourneur, Rue des pieds d'Alouette, 11, 5100, Nanine, tel : 32 477 22 38 68 - mail : francis.tourneur@pierresetmarbres.be - URL : http://caracascom.com/fr/les-nouveaux-ambassadeurs-de-la-pierre-locale-sont-devoiles/824.html

  • LA PISCINE - ROUBAIX - http://www.roubaix-lapiscine.com/
    19/10/2018 > 20/01/2019 - Exposition - Pablo Picasso : l'homme au mouton
    Réalisé dans l’émotion ressentie par Picasso après la visite de l’exposition Arno Breker, organisée à Paris par le gouvernement de Vichy en 1942, L’Homme au mouton apparaît comme une rupture presque classique après les recherches plus abstraites menées par l’artiste dans les années 30 à Boisgeloup. Le contexte de l’occupation à laquelle Picasso résiste dans la solitude de son atelier explique assurément la conception de cette œuvre emblématique, conçue comme un monument destiné à l’espace pubic, promise à témoigner d’un engagement solide et fondamental. Autour de l’œuvre elle-même et de ses sources, cette exposition, réalisée en partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, évoque les circonstances historiques et personnelles de la création de ce monument paci ste.Picasso : L’Homme au mouton propose donc une lecture contextualisée d’une œuvre emblématique de l’histoire de la sculpture moderne. Présentée dans la nouvelle salle d’expositions temporaires du musée agrandi, elle associe aux créations de Picasso, des œuvres d’autres artistes et un appareil documentaire fort. Ce parcours repose sur des prêts généreux consentis par des institutions (Musée Picasso, Paris - Musée Rodin, Paris - Musée National d’Art Moderne, Paris - Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis - Museu Picasso, Barcelone) et des collections privées françaises et internationales. Le parcours ouvre avec la découverte de la sculpture populaire par Picasso, à Gosol en 1906. C’est une étape essentielle dans la création sculpturale chez Picasso et le jeu est évident entre l’art des bergers et la représentation d’un pâtre comme gure éternelle de la sculpture classique. Une séquence évoque ensuite, autour du Serf de Matisse, du Saint Jean-Baptiste et du Balzac de Rodin, la place de ces gures de la modernité dans l’élaboration du modèle même de la sculpture de Picasso. Un berger de crèche du XVIIIe siècle exprime également l’importance des gures d’art populaire dans la construction du personnage de L’Homme au mouton. Par ailleurs, l’importance de la sculpture dans l’itinéraire de Picasso est illustrée par la célèbre toile Le Sculpteur (1931) à laquelle est confrontée la Tête de l’homme au nez cassé de Rodin qui présente de fortes similitudes avec le portrait archétypal du sculpteur chez Picasso, depuis la Suite Vollard jusqu’aux œuvres ultimes. Une série de photographies évoque ensuite l’exposition Arno Breker, organisée par Vichy et l’occupant allemand, à Paris, au printemps 1942. On sait que Picasso a visité cette rétrospective qui fut l’un des événements les plus importants de la collaboration artistique durant l’occupation. C’est précisément dans l’immédiate émotion de cette visite que l’artiste semble s’être engagé dans la réalisation de sa sculpture, comme pour exorciser l‘appropriation de l’idéal classique par la statuaire de propagande totalitaire. Par là même, Picasso répond – avec une œuvre qui s’a rme à pied d’égalité avec les formats monumentaux de Breker – aux critiques qui s’expriment dans la presse collaborationniste de l’époque sur son rôle dans l’avènement d’un art moderne de rupture et de référence. Une suite de photographies de Pierre Jahan évoque un autre élément de contexte, la destruction massive de la statuaire de monument public, en 1942-1943 notamment, pour livrer le métal à l’occupant allemand. A côté de cette série, une toile essentielle de cette période, L’Aubade (1943) insiste, avec la grille cubiste et la position allongée du personnage féminin central, sur cette question des sculptures abattues auxquelles répond précisément la gure très verticale de L’Homme au mouton. Une séquence plus littérale regroupe un riche ensemble de dessins préparatoires à la conception même de l’œuvre qui occupe Picasso pendant plusieurs mois. La dernière section de l’exposition lie L’Homme au mouton à l’installation de Picasso à Vallauris. En 1950, la sculpture est implantée sur la place du marché de la cité potière communiste, comme un véritable monument public dédié à la paix quand se pro le le drame de la guerre de Corée. Cette période de paradoxes est évoquée par une grande toile, Les Jeux (1950), illustrant le bonheur familial de Picasso dans le Sud. La conclusion met en scène des retours fréquents du motif de L’Homme au mouton, tant en art graphique qu’en volume, jusqu’à une ultime version en tôle pliée et découpée de 1961. Cette exposition inédite s’inscrit évidemment dans la ré exion que mène le musée de Roubaix sur les questions de la sculpture contemporaine. L’histoire d’une œuvre emblématique comme L’Homme au mouton ouvre évidemment de riches perspectives à la fois esthétiques et historiques qui expriment parfaitement l’ambition du propos de La Piscine, engagée dans une nouvelle lecture de l’histoire de l’art moderne. Elle fait l’objet d’un très riche partenariat avec le Musée Picasso de Paris et béné cie de prêts exceptionnels du Musée national d’art moderne.
    CONTACT : Marine Charbonneau, 23 rue de l’espérance, 59100, Roubaix, tel : + 33.(0)3.20.69.23.65 - mail : mcharbonneau@ville-roubaix.fr - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-pablo-picasso-l-homme-au-mouton/826.html

  • LA PISCINE - ROUBAIX - http://www.roubaix-lapiscine.com/
    20/10/2018 > Réouverture du musée La Piscine à Roubaix
    À l’automne 2016, la Ville de Roubaix a engagé les travaux d’extension du musée qui vont permettre de compléter le contenu du circuit de la visite des collections et d’améliorer les conditions de visite. Avec plus de 2000 m2 supplémentaires, les nouveaux espaces dédiés à l’Histoire de Roubaix, aux expositions temporaires, à la sculpture, au Groupe de Roubaix et aux jeunes publics promettent un enrichissement historique du parcours des visiteurs et des services offerts par le musée. Après 18 mois de travaux et six mois de fermeture, nécessaires à l’installation des nouvelles présentations, La Piscine réouvre ses portes le 20 octobre 2018. Pour célébrer cet agrandissement tant attendu pour déployer plus et mieux les richesses des collections roubaisiennes, La Piscine reçoit des invités exceptionnels. Conservant son fameux rythme de trois saisons d’expositions annuelles qui présentent simultanément 4 à 5 expositions et installations, La Piscine inaugurera cette réouverture avec une saison sans pareille réunissant des invités particulièrement prestigieux tels qu’Hervé Di Rosa, Pablo Picasso et Alberto Giacometti. Outre ces expositions évènements, le public découvrira à l’automne 2018 un musée embelli et enrichi de trois nouveaux espaces pour les publics : une aile neuve incluant une seconde salle d’exposition temporaire, un panorama de la sculpture moderne et une évocation de l’histoire de la ville, une nouvelle galerie dédiée aux artistes du Groupe de Roubaix et de nouveaux ateliers de pratiques artistiques pour différents publics. Il comprend également le réaménagement du hall d’accueil, de la billetterie et des vestiaires, ainsi que la création d’un atelier de restauration, d’un nouveau foyer pour les mécènes de La Piscine et des locaux de service pour l’équipe du musée. Le projet d’agrandissement de La Piscine représente au total un ajout de 2 300 m2 : 1 600 m2 nouvellement construits et 700 m2 de bâtiments réhabilités. Jean-Paul Philippon, l’architecte de la mutation de la piscine en musée en 2001, signe ici des bâtiments contemporains en harmonieuse cohérence avec le site historique et conduit la renaissance d’un beau bâtiment scolaire de la n du XIXe siècle qui s’intègre parfaitement dans l’ensemble patrimoniale essentiel que constitue désormais La Piscine au cœur de la cité. A l’automne 2018, La Piscine pourra donc accueillir l’ensemble de ses publics sur plus de 8 000 m2 entièrement dédiés à l’art, à sa découverte, à sa compréhension et à sa pratique, dans un musée solidaire qui s’ouvre pleinement aux enjeux et aux missions d’une institution culturelle de notre temps.
    CONTACT : Marine Charbonneau, 23 rue de l’espérance, 59100, Roubaix, tel : + 33.(0)3.20.69.23.65 - mail : mcharbonneau@ville-roubaix.fr - URL : http://caracascom.com/fr/reouverture-du-musee-la-piscine-a-roubaix/823.html

  • LA PISCINE - ROUBAIX - http://www.roubaix-lapiscine.com/
    20/10/2018 > 20/01/2019 - Exposition - Hervé Di Rosa : l’œuvre au monde
    Dans ses œuvres, Hervé Di Rosa revient à la guration, en réplique à des décennies d’art conceptuel et intellectuel. Il mêle toutes formes d’art sans divergence culturelle et géographique, sans hiérarchie de valeurs entre culture et sous-culture. Ses œuvres invitent tour à tour, les beaux-arts et les arts appliqués, l’art brut et l’art cultivé, l’art occidental et non occidental. Il emprunte au gra ti, à l’a che, à la BD, au Pop Art, au rock et au punk, à la culture des banlieues. Pendant quelques années, il exposera entre l’Europe et les Etats-Unis avec notamment Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. En 2000, Hervé Di Rosa fonde à Sète, le Musée d’Art Modeste, le MIAM, parce que :» Tout est art « et « Que ce soit avec un œuf Kinder ou avec un ex-voto, il faut savoir regarder. L’art modeste n’est pas un genre, c’est un regard différent sur les choses.» Globetrotter, vagabond, pèlerin, nomade, amoureux, Hervé Di Rosa voyage. Non comme un touriste mais comme ces compagnons du devoir, qui parcourent le monde pour rencontrer, pour apprendre et partager leur métier et leur art, curieux et attentifs aux autres. Hervé Di Rosa ne confronte pas l’artiste à l’artisan, il entremêle le savoir-faire de chacun en une œuvre commune, riche de cultures, d’expériences et de sens. Dans cette œuvre au monde, rien d’exotique ou de colonial, mais une quête incessante d’images et de savoirs faire populaires dans l’altérité. Pas de lieux communs, pas de facilité, pas de clichés mais une attention particulière à repousser la normalisation des cultures, un désir profond d’échanges, une pluralité culturelle recherchée et valorisée. De So a à Kumasi, de Porto-Novo à Patrimonio, de La Havane à Séville, de Tel Aviv à Miami, de Durban à Mexico, de Binh-Duong à Tunis, de Paris Nord à Little Haïti, de Foumban à La Réunion, d’Addis-Abeba à Lisbonne, avec de la toile, de la peinture, des câbles de téléphone, du laque, des sequins, des broderies, des pierres, du bronze, de l’or, de la terre, du bois, des coquillages, de la céramique, de l’argent, des peaux tannées, du verre, du papier, de l’aquarelle, des perles... en partenariat avec les meilleurs artisans, Hervé Di Rosa, patiemment, généreusement poursuit son œuvre commencé il y a quelques décennies, peut-être sur le port de Sète. Roubaix, ville-monde, se devait d’accueillir une sélection de ces réalisations et de présenter pour la première fois au public, et au cœur de l’exposition, les dernières œuvres céramiques d’Hervé Di Rosa, réalisées lors de la 19e étape du tour du monde créatif de l’artiste, auprès des prodigieux artisans de l’entreprise Viúva Lamego, l’une des fabriques historiques d’azulejos du Portugal.
    CONTACT : Marine Charbonneau, 23 rue de l’espérance, 59100, Roubaix, tel : + 33.(0)3.20.69.23.65 - mail : mcharbonneau@ville-roubaix.fr - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-herve-di-rosa-loeuvre-au-monde/825.html

  • LA PISCINE - ROUBAIX - http://www.roubaix-lapiscine.com/
    20/10/2018 > 20/01/2019 - Exposition - Alberto Giacometti : Portrait d’un héros Hommage à Rol-Tanguy
    Jusqu’à présent absent des collections roubaisiennes et jamais exposé à La Piscine, Alberto Giacometti (1901-1966) constitue une gure centrale de la saison de réouverture de La Piscine. Au cœur de la nouvelle galerie de sculptures, un exemplaire en bronze du saisissant Buste de Diane Bataille, conçu vers 1947 et déposé par la Fondation Giacometti, Paris, introduit magistralement la section consacrée au portrait sculpté au XXe siècle, en regard d’œuvres de Bourdelle et de Rodin. Non loin, inaugurant la nouvelle salle d’expositions-dossiers sur les liens entre art et histoire, une exposition retrace les raisons et les étapes d’un projet artistique méconnu, celui du Buste de Rol-Tanguy auquel Giacometti travaille à la même époque. C’est à l’initiative de Louis Aragon que le sculpteur crée une série de portraits d’Henri Tanguy (1908-2002), dit Colonel Rol-Tanguy, militant communiste et héros de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Chef des Forces Françaises de l’Intérieur de la région Île-de-France en 1943, il mène la libération de Paris avant l’arrivée des blindés du général Leclerc. Rendue possible par la contribution essentielle de la Fondation Giacometti et s’appuyant sur des prêts importants, consentis notamment par des particuliers et par le Musée national d’art moderne, l’exposition rassemble sculptures en plâtre et en bronze, dessins et photographies en lien avec cette commande et interroge plus largement l’engagement politique de l’artiste. Sa sensibilité de gauche antifasciste, ses liens avec les différentes mouvances du surréalisme et avec l’Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires sont ainsi rappelés par la série de six dessins politiques exécutés vers 1932 par le sculpteur, qui déclare alors dans une lettre à Breton : « Je ne conçois pas la poésie et l’art sans sujet. J’ai fait pour ma part des dessins pour La Lutte, dessins à sujet immédiat et je pense continuer, je ferai dans ce sens tout ce que je peux qui puisse servir dans la lutte de classes ». Les portraits de Rol-Tanguy ne sont pas réalisés dans cette perspective militante, mais témoignent néanmoins de l’amitié persistante de l’artiste avec Aragon. D’après Alberto Giacometti lui-même, les séances de pose avec Rol-Tanguy furent un moment fort dans les rencontres faites après son retour à Paris après la guerre : « Il n’a rien à faire avec le type du militaire, l’allure des jeunes généraux de Napoléon, il est très vif et intelligent, nous parlons de livres de guerre, etc. » En complément et dans une esthétique proche, deux bustes de Marie-Laure de Noailles et de Simone de Beauvoir soulignent sa conception très personnelle de la sculpture, dans laquelle l’impression du monumental n’est pas donnée par la taille de l’œuvre, mais par le contraste entre la proportion du motif et celle du socle. Cette exposition-dossier inaugure un nouvel espace qui clôt désormais le circuit de découverte de la sculpture moderne. Proposant une étape inédite dans la visite, évoquant la confrontation entre l’expérience de l’artiste et le contexte historique de sa création, cette salle permet d’aborder clairement le lien ambigu entre la sculpture de monument public et la commande politique qui le rend possible et plus largement cette question de l’engagement de l’artiste dans l’histoire contemporaine.
    CONTACT : Marine Charbonneau, 23 rue de l’espérance, 59100, Roubaix, tel : + 33.(0)3.20.69.23.65 - mail : mcharbonneau@ville-roubaix.fr - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-alberto-giacometti-portrait-dun-heros-hommage-a-rol-tanguy/827.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    21/10/2018 > La nouvelle cafeteria imaginée par Benoit Deneufbourg
    CONTACT : Di Emidio Massimo, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : Massimo.Di_emidio@hainaut.be - URL : http://caracascom.com/fr/la-nouvelle-cafeteria-imaginee-par-benoit-deneufbourg/871.html

  • LA BOVERIE - VILLE DE LIÈGE - http://www.liege.be/culture/musees/boverie-beaux-arts-expos-liege
    21/12/2018 > 18/08/2019 - Exposition – Liège : Chefs d’œuvre
    Des maîtres de la Renaissance jusqu’aux mouvements d'avant-garde, en passant par de grandes figures internationales (Ingres, Monet, Pissarro, Picasso, Chagall, Arp, Magnelli, Debré, Hantai, Monory, Gilbert & George...), l’exposition Liège. Chefs-d’œuvre offrira un voyage inédit à travers les œuvres-phares de la collection du musée des Beaux-Arts de Liège. Les artistes belges ne sont pas en reste : Constant Permeke, James Ensor, Emile Claus, les surréalistes René Magritte et Paul Delvaux, Pierre Alechinsky, Marthe Wéry, pas plus que les Liégeois Lambert Lombard, Gérard de Lairesse, Léonard Defrance, Jean Rets … Une occasion pour tous les visiteurs, de Liège, de Belgique ou de l'étranger, de découvrir une sélection très vaste d’œuvres exceptionnelles, et de percevoir la richesse et la complémentarité considérables de cette large collection. Inédite, cette exposition - présentant plus de 200 peintures et sculptures - le sera à plus d’un titre. Depuis la réouverture de La Boverie en mai 2016, de nombreuses œuvres, fragilisées par le temps ou demeurées en réserve, n’avaient plus été montrées depuis longtemps. L’exposition Liège. Chefs-d’œuvre entend ainsi établir un dialogue entre les époques et les mouvements formels, non sans proposer aux visiteurs quelques focus particuliers, sur certains artistes et courants artistiques: Henri Evenepoel, Rik Wouters au talent lumineux, James Ensor l'insaisissable, Pol Bury et ses sculptures mobiles, le mouvement Cobra, en passant par une évocation de la sidérurgie du bassin liégeois à travers les regards d’artistes des 20 et 21e siècles.Certaines pièces maîtresses sortiront exceptionnellement de leur écrin : Les Femmes vertueuses de Lambert Lombard, un ensemble de statues et bozetti du sculpteur baroque Jean Del Cour, l'impressionnante Mise au tombeau de Paul Delvaux, ainsi qu'un nombre important d'œuvres de la Fédération Wallonie-Bruxelles seront remises à l'honneur. En prévision de cette exposition, et après un premier volume publié lors de sa réouverture en mai 2016, le musée des Beaux-Arts prépare également la parution du deuxième volume du catalogue des collections. Ce beau livre d’art comportera une sélection d’environ 120 œuvres, commentées par des historiens d’art et chercheurs qualifiés.
    CONTACT : Laura Dombret, tel : +32 4 238 55 01 - mail : laura.dombret@liege.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-liege-chefs-doeuvre/847.html

  • LA BOVERIE - VILLE DE LIÈGE - http://www.liege.be/culture/musees/boverie-beaux-arts-expos-liege
    18/01/2019 > 03/03/2019 - Exposition - Mady Andrien, Rétrospective : de 1962 à nos jours
    Du 18 janvier au 3 mars 2019, la grande halle vitrée signée de l’architecte Rudy Ricciotti à La Boverie accueillera les sculptures de l’artiste liégeoise Mady Andrien. Un ensemble de quatre-vingt œuvres de petit et grand formats dessineront la promenade rétrospective de l’artiste. « J’aime le spectacle de la rue, m’asseoir à une terrasse, regarder la foule », dit Mady Andrien. « Je ne travaille pas d’après modèle. Le souvenir aide à trouver la synthèse, la mémoire, à se débarrasser de l’inutile ». Mady Andrien (née à Engis, en 1941) est sculpteur à part entière. Après des études de dessin et de sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Liège, elle y a accompli toute sa carrière de professeur (en sculpture ornementale, puis en statuaire). Ses matériaux de prédilection sont la terre ainsi que le bronze et l’acier, pour ses nombreuses œuvres intégrées dans l’espace public : La Piscine au CHR de la Citadelle, le Saute-mouton de la place des Carmes, ou encore Les Principautaires de la place Saint-Barthélemy, sont aujourd’hui familiers du paysage liégeois. Pendant toute sa carrière, Mady Andrien privilégie la figure humaine : baigneurs, couples, enfants, passants ou coureurs. Elle étudie ses sujets avec attention et précision, creuse les attitudes, les expressions dans la matière. Parfois, ses groupes de personnages forment une masse de matière dont il faut s’approcher pour en distinguer les visages expressifs. Leur aspect brut, à peine ébauché, confère souvent à ses personnages un dynamisme intérieur, alors même que leur course ou leur mouvement est saisi sur le vif. L’exposition à La Boverie s’organise sous la forme d’une rétrospective thématique. On y retrouve notamment une septantaine de sculptures, en terre ou en métal, enrichie de plusieurs collages et fusains, présentant plus de cinquante années de création.
    CONTACT : Laura Dombret, tel : +32 4 238 55 01 - mail : laura.dombret@liege.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-mady-andrien-retrospective-de-1962-a-nos-jours/874.html

  • SCHIEPERS GALLERY | CONTEMPORARY GLASS -
    02/02/2019 > 20/04/2019 - Schiepers Gallery 2019
    Sue Schiepers a ouvert la première et l'unique galerie spécialisée dans l’art du verre en Belgique. En 2019, Sue Schiepers présente trois expositions : du 2 février au 20 avril Baldwin & Guggisberg; du 11 mai au 3 août Kait Rhoads; et du 28 septembre au 21 décembre Christine Vanoppen & Wouter Bolangier. Baldwin et Guggisberg (É.-U. et Suisse) Le natif de New York Philip Baldwin et la Suissesse Monica Guggisberg travaillent ensemble depuis 1980 et ont appris les ficelles du métier en Suède. Encore étudiants, ils assistaient Wilke Adolfsson et Ann Wolff avant de quitter la Suède en 1982 pour fonder leur propre studio en Suisse. Les artistes ont continué à expérimenter le verre durant vingt ans en Suisse, ont déménagé à Paris en 2001 puis au pays de Galles en 2015, où ils vivent et travaillent actuellement. Après le succès de leur exposition dans la cathédrale de Canterbury, le duo met le cap sur la Belgique. Kait Rhoads (É.-U.) Kait Rhoads est une sculptrice américaine qui vit et travaille à Seattle. Elle utilise les cannes et murrine traditionnelles (technique de verre italienne) de manière innovante pour créer des structures. Christine Vanoppen et Wouter Bolangier (Belgique) L’œuvre de Christine Vanoppen touche divers domaines d’application et cherche constamment à étendre le champ des possibilités. Elle fait des expériences avec toutes sortes de techniques et de matériaux et puise son inspiration dans l’architecture et les structures naturelles. Wouter Bolangierest tombé dans l’art du verre à 16 ans. Aujourd’hui, il travaille principalement avec le verre, l’acier inoxydable et le caoutchouc. Son œuvre nous transporte dans un monde d’objets qui semblent immobiles, mais qu’une infinité de scintillements, reflets et nuances de couleurs ensorceleurs viennent ressusciter. Il s’en dégage une grande fragilité. Chaque moment apparemment stable est illusoire.
    CONTACT : Sue Schiepers, Dokter Willemsstraat 30, B-3500, Hasselt, tel : +32 476 968806 - mail : sue@schiepersgallery.com - URL : http://caracascom.com/fr/schiepers-gallery-2019/869.html

  • SCHIEPERS GALLERY | CONTEMPORARY GLASS -
    02/02/2019 > 20/04/2019 - Exposition - Baldwin & Guggisberg
    Baldwin et Guggisberg, artistes souffleurs de verre dont le travail a été récompensé internationalement, ont goûté à toutes les techniques du verre pour aboutir à leur propre style passionnant de formes et de couleurs, qui capture l'essence de la lumière et lui donne forme. Leurs expériences ont donné lieu à des associations extraordinaires. En près de 40 ans, en est ressorti un large spectre de créations, allant du service de table aux installations de nature sculpturale, voire monumentale. Qu'il s'agisse de vases décorés de motifs géométriques abstraits, de sphères transformées en mobiles ou d'installations extravagantes, leurs œuvres savent capter le regard. Baldwin et Guggisberg vivent et travaillent ensemble depuis près de 40 ans. Ils se sont rencontrés en 1980 en Suède alors qu'ils apprenaient à souffler le verre, puis ont vécu en Suisse et en France avant d'installer leur atelier dans la campagne galloise en 2015. Leurs créations mêlent techniques scandinaves et vénitiennes. Elles nous emmènent dans un voyage kaléidoscopique à travers presque tous les aspects du verre, pris comme médium : artisanat, design, art, sculpture, architecture ; chaud, froid, simple, complexe. Baldwin et Guggisberg ont toujours exploré les frontières. Les deux comparses ont forgé leur lien autour d'une série de thèmes génériques fondamentaux : l'amour pour la matière, l'art comme expression de la beauté et le désir de mêler leur travail à la vie de tous les jours, pour trouver de l'allégresse dans ce qu'ils font, tant dans le processus que le résultat de ce processus. La pureté de la ligne est le fil rouge qui tisse l'œuvre. Si un point est la coupe transversale d'une ligne, la ligne elle-même traverse l'espace à l'infini. Leur travail cristallise de courts moments de ces lignes imaginaires, capturés dans le verre, le chaud et le froid.
    CONTACT : Sue Schiepers, Dokter Willemsstraat 30, B-3500, Hasselt, tel : +32 476 968806 - mail : sue@schiepersgallery.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-baldwin-guggisberg/878.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    03/02/2019 > 19/05/2019 - Exposition - Hors pistes : Rencontres au Groenland
    À travers l’organisation de résidences, Hors Pistes initie des échanges créatifs entre artisans et designers du monde entier. Durant un mois, ces derniers mettent en commun leurs compétences, cultures et s’inspirent de l’identité du territoire environnant. Les résidences encouragent la transmission des savoir-faire artisanaux, et posent également la question de leur héritage et devenir, en proposant de nouvelles applications aux techniques traditionnelles. Véritable laboratoire transdisciplinaire, Hors Pistes questionne les modes de production habituels et invente des processus de création inédits, hors des sentiers battus. En 2014, le CID avait accueilli la première expérience Hors Pistes Ouagadougou. En 2019, il est le premier musée à accueillir la troisième édition du projet : Hors Pistes. Nuuk. Nuuk est la capitale du Groenland, une île aux ressources naturelles limitées et au climat rigoureux. Les techniques artisanales tiennent compte de ces contraintes géographiques. La culture inuit découle du territoire qui l’abrite. Les artisans trouvent leur inspiration dans la nature et travaillent des matériaux tels que la pierre, le bois, la terre, la laine, les peaux et les os des animaux qu’ils chassent. Déjà altérée au siècle dernier par les différents échanges avec l’Occident, les traditions culturelles inuits se transforment au contact de la mondialisation. Autrefois indispensables pour la survie, les activités de pêche et de chasse sont aujourd’hui de moins en moins pratiquées affectant les artisanats directement liés, tels que le travail de la peau animale ou la fabrication de kayaks. L’exposition « Hors Pistes Nuuk » invite à découvrir l’artisanat groenlandais, replaçant l’humain au cœur des échanges avec le Groenland. Les expérimentations, prototypes et objets issus des recherches menées pendant la résidence relatent l’unicité de chaque rencontre. L’exposition partage également les histoires nées de ce contexte, et mises en forme par l’équipe éditoriale.
    CONTACT : Di Emidio Massimo, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : Massimo.Di_emidio@hainaut.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-hors-pistes-rencontres-au-groenland/843.html

  • MUSEE ROYAL DE MARIEMONT - http://www.musee-mariemont.be
    08/02/2019 > 26/05/2019 - Exposition - De lin et de laine : textiles égyptiens
    Révélant le rapport de l’Homme à l’étoffe, l’exposition entraînera les visiteurs dans un voyage au cœur du foyer égyptien. Les tissus accompagnaient leurs propriétaires tout au long de leur vie. Aujourd’hui, ces pièces devenues rares nous amènent à apprécier l’humain derrière les objets. Transmission du patrimoine, réutilisations des matières, techniques de tissages, motifs et couleurs sauront surprendre. En 2015, le Musée royal de Mariemont recevait en dépôt plus de 215 pièces de textiles égyptiens datant du 3ème au 12ème siècle. Cette collection, d’abord patiemment rassemblée par Maria Luise Fill et Robert Trevisiol, et ensuite offerte à la Fondation Roi Baudouin, sera exposée au Musée royal de Mariemont du 8 février au 26 mai 2019. L’exposition présentera l’ensemble des pièces vestimentaires et de tissus d’ameublement de la collection, parmi lesquelles, des pièces encore jamais dévoilées au public. Mise en contexte grâce à plusieurs objets évoquant l’iconographie et empruntées à des collections publiques et privées, l’exposition présentera les résultats de plusieurs années de recherche et invitera le visiteur à découvrir les techniques de base du tissage ainsi que les colorants utilisés. L’usage des textiles et la difficulté d’interprétation de ceux-ci seront également évoqués. De lin et de laine. Textiles égyptiens (3e – 12e siècles) explore des fragments du quotidien des Égyptiens de l’époque, mis en lumière à travers de nombreuses pièces, créées de leurs mains, et qui les auront accompagnés jusque dans la tombe. Un lien intime, qui nous éclaire quant à l’Homme derrière l’étoffe. Découvrir l’exposition lors d’une visite commentée par les collectionneurs. Quelques visites seront organisées en compagnie des collectionneurs, Maria Luise Fill et Robert Trevisiol. Deux parcours pour se plonger dans le quotidien des Égyptiens du 3ème au 12ème siècle. Un parcours en individuels destiné aux adultes sera proposé par le conservateur et commissaire. Un parcours en individuels dédié aux enfants sera pensé avec le service pédagogique du Musée.
    CONTACT : Mélanie Thiry, 100, chaussée de Mariemont, B-7140, Morlanwelz, tel : 32 64 21 21 93 - mail : melanie.thiry@musee-mariemont.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-de-lin-et-de-laine-textiles-egyptiens/833.html

  • BPS22 - www.bps22.be
    09/02/2019 > 19/05/2019 - Exposition - Black Horizon - Andrei Molodkin + Erik Bulatov
    Pour sa seconde collaboration avec a/political, le BPS22 accueillera une exposition de deux artistes russes de génération différente, Erik Bulatov et Andrei Molodkin. Bulatov est né en 1933 et a débuté sa carrière en marge de l’art officiel de l’URSS, échangeant beaucoup avec les Kabakov. Molodkin est né en 1966 et a connu la fin de l’URSS alors qu’il effectuait ses études artistiques. Leur rencontre en une même exposition sera une première et retrace en creux une partie de l’histoire du XXesiècle.
    CONTACT : Laure Houben, 22 Boulevard Solvay, 6000, Charleroi, tel : +32 71 27 29 77 - mail : laure.houben@bps22.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-black-horizon-andrei-molodkin-erik-bulatov/798.html

  • BPS22 - www.bps22.be
    09/02/2019 > 19/05/2019 - Exposition - Variations sur les mêmes thèmes - Stijn Cole
    Installé depuis plusieurs années dans la région de Chimay, Stijn Cole (Gand, 1978) déploie une oeuvre multidisciplinaire (peinture, photo, dessin, sculpture) qui puise ses origines dans l'histoire de l'art. Pour son exposition au BPS22, il a choisi de travailler au départ de la série Calais, ensemble de 21 peintures de Marthe Wéry appartenant au BPS22. Cole est retourné sur la plage de Calais et, comme Wéry, a pris une série de photos face à la mer: autant de suggestions de monochromes (le bleu du ciel se confond avec le gris de la mer). Il en a tiré différentes peintures qui décomposent méthodiquement le spectre chromatique. Un exercice délicat, entre rigueur intellectuelle et sensibilité pratique.
    CONTACT : Laure Houben, 22 Boulevard Solvay, 6000, Charleroi, tel : +32 71 27 29 77 - mail : laure.houben@bps22.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-variations-sur-les-memes-themes-stijn-cole/892.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    17/02/2019 > 26/05/2019 - Exposition - Design orienté verre
    «Le verre de manière générale est l’ennemi du mystère». Walter Benjamin pointe ainsi l’ambivalente transparence d’un matériau avec lequel il semble très difficile de cacher son jeu. Cette dialectique entre apparente banalité et potentiel de transgression habite le processus qui préside à la mission du Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, le Cirva, créé depuis plus de trente ans à Marseille. En effet, la vocation de ce laboratoire est d’explorer les rapports entre art, design et verre, à travers une multitude d’approches théoriques et pratiques et grâce à la démarche personnelle des artistes et designers qui y sont invités en résidence de recherche et de création. L’exposition Design orienté verre présente un ensemble significatif d’expériences menées au Cirva avec le verre par des designers provenant d’horizons très différents mais réunis autour de la possibilité d’une rencontre et d’un dialogue soutenu avec l’artisan verrier. Une première partie du parcours est dédiée aux constructions objets imaginées parAndrea Branzi au Cirva entre 2001 et 2008, interrogeant les rapports entre objets domestiques, nature et architecture. Une approche du matériau plus formelle et technique est soulignée au moyen des recherches de Sylvain Willenz (collection Shift, Spot lights et Block containers, 2011 / 2012) ainsi que sur le projet de luminaires développé par le duo français Normal Studio (2013 / 2016) autour de l’empreinte issue du moule. L’emphase est mise ici sur les étapes de travail permettant de comprendre le processus d’expérimentation. A travers l’univers poétique et narratif de David Dubois, l’exposition aborde aussi la question de l’aléatoire et du mouvement. Comme fil conducteur, un ensemble de pièces uniques regroupant suspensions et appliques murales (Globes, 2014) dessinent un paysage de lumière à la fois graphique et vaporeux dans l’espace. Depuis 2011, le Cirva et le festival Design Parade de la villa Noailles à Hyères ont choisi de collaborer en créant une bourse de résidence de recherche d’un an pour le lauréat du concours. Le jeune designer a comme cahier des charges la création d’un vase ou d’une série de vases originaux. Dorénavant, ces créations contribuent à fleurir la villa Noailles, comme au temps de ses commanditaires Charles et Marie-Laure de Noailles, esthètes et amoureux des fleurs. Ce précieux témoignage de l’architecture moderniste conçu par l’architecte Robert Mallet-Stevens entre 1923 et 1933 reste vivant et contemporain. La scénographie de l’exposition est confiée à Normal Studio. Fort de leur expérience de recherche au sein du Cirva, ils dessinent une trame permettant de relier les différents univers, la variation des fonctions et posent ainsi le langage de l’engagement du Cirva pour le design et la création.
    CONTACT : Di Emidio Massimo, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : Massimo.Di_emidio@hainaut.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-design-oriente-verre/844.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    22/02/2019 > 24/02/2019 - On s'en va
    On s’en va – telle est la décision prise par Krzysztof Warlikowski qui sera le titre de son nouveau spectacle réalisé à Nowy Teatr à Varsovie. Warlikowski opère ainsi un retour aux textes dramatiques de Hanokh Levin – sa première rencontre avec cet auteur avait abouti à la création de Kroum.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/on-s-en-va/884.html

  • ARTCURIAL - www.artcurial.com
    06/03/2019 > 11/03/2019 - Evenement : 200 pièces rares du génie belge Martin Margiela aux enchères (Only Online)
    Après la rétrospective du Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris, et l’exposition Margiela/Hermès au MAD - Musée des Arts Décoratifs, Artcurial célèbre le génie belge de la mode, Martin Margiela. Du 6 au 11 mars 2019, l’œuvre du génial créateur fera l’objet d’une vente aux enchères Only Online, réunissant environ 200 pièces rares ou insolites, vêtements et accessoires, créées entre 1989 et 2009. ONLY ONLINE - Du 6 au 11 Mars 2019, Martin Margiela est mis à l’honneur chez Artcurial avec une vente rétrospective et exclusive réunissant plus de 200 pièces exceptionnelles de ce créateur aussi fantomatique que fantasmatique, véritable designer conceptuel qui n’aura eu de cesse de braver son époque et de questionner son rôle de créateur : volumes oversize, vêtements déconstruits reconstruits, matières ou vêtement recyclés, modèles répliqués... Une occasion de rassembler plusieurs collections et garde-robe privées dont celle de Quidam de Revel. L’exposition parisienne de ces lots de prestige se tiendra en avant première du 26 février au 6 mars 2019 chez Artcurial avec la complicité de Christophe Brunnquell ancien directeur artistique du magazine Purple de 1993 à 2007. Véritable mise en abymes, le pionnier de l’up-cycling est aujourd’hui sous le feu des enchères et voit sa créativité, désormais institutionnalisée, revalorisée sur le marché du vintage. Lors de cette vente événement, les collectionneurs pourront acquérir un patron de veste assemblé en papier industriel indéchirable (Automne-Hiver 1997/98), estimé 1 500 - 2 500 €, une robe housse d’emballage en plastique et adhésif (Automne- Hiver 1992/93), estimé 2 000 - 3 000 €, ou encore des accessoires tels que des bottes recouvertes de jersey de couleur chair (Automne-Hiver 2007/2008), estimé 800 -1 200 €) ou un collier « aviateur » (Printemps-Eté 2007), estimé 200 - 400 €.
    CONTACT : Vinciane De Traux, 5, avenue Franklin Roosevelt, B-1050, Bruxelles - Brussel, tel : 32 2 644 98 44 - mail : vdetraux@artcurial.com - URL : http://caracascom.com/fr/evenement-200-pieces-rares-du-genie-belge-martin-margiela-aux-encheres-only-online/887.html

  • ESTHER VERHAEGHE ART CONCEPTS - www.estherverhaeghe.com
    12/03/2019 > 11/04/2019 - Exposition - Daniel Enkaoua - À fleur de peau
    Du 12 mars au 11 avril 2019, la galerie Esther Verhaeghe-Art Concepts investi à nouveau le numéro 37 de le Place du Châtelain et invite l’artiste peintre français Daniel Enkaoua pour un exposition solo. La vie d’abord. Mais laquelle ? Et comment en approcher le mystère ? Pour Daniel Enkaoua, les réponses se cherchent au plus profond, fragile et intime du quotidien. Depuis toujours semble-t-il, dans l’atelier de Barcelone qui jouxte le lieu de sa vie, viennent poser pour lui sa compagne et puis Liel, Aure, Natan, ses enfants. L’exposition recueille les trois dernières années de ce travail. Aure en bleu, Aure en rouge, Liel protégé par une capuche verte ou Natan, debout le torse maigre et nu. Ils gardent les yeux fermés ou les offrent grands ouverts. Les lèvres demeurent scellées. Immobiles, ils ne sont pas ni acteurs, ni prophètes. Ils sont. Là, vibrants et secrets. Comme les fruits et légumes achetés sur le marché voisin que le peintre dispose avec soin sur une table. Une pastèque, des piments, deux salades. Le propos est le même, servi par cette tension qui lie le peintre (son œil, son esprit et sa main) et l’espace qui le sépare des modèles. Posées en touches légères ici, plus appuyées ailleurs, cernant un volume ou au contraire effaçant les contours, les teintes font peu à peu apparaître l’œuvre, solaire et retenue sur fond aussi subtil dans ses gris colorés qu’indéfini. Les couleurs se frôlent, se touchent, se caressent et se heurtent au tempo de l’émoi dont la gestuelle témoigne. Car le peintre le sait : chaque instant, fut-il celui du regard, possède aussi le poids de l’éphémère.
    CONTACT : Esther Verhaeghe, Place du Châtelain 37, 1050, Brussels, tel : +32 (0)476 28 37 35 - mail : info@estherverhaeghe.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-daniel-enkaoua-a-fleur-de-peau/885.html

  • MUSEE HORTA (SAINT-GILLES) - http://www.hortamuseum.be
    15/03/2019 > 30/06/2019 - 3 EXPOSITIONS INEDITES - 50EME ANNIVERSAIRE DU MUSEE HORTA (SAINT-GILLES)
    À l’occasion de son triple anniversaire - 100 ans de la vente de la maison Horta, 50 ans de l’inauguration du musée, 30 ans de sa restauration - le musée Horta (Saint-Gilles) dévoile trois expositions inédites mettant en lumière une facette encore méconnue de l’architecte, Victor Horta, collectionneur. Les trois expositions prennent place simultanément du 15 mars au 30 juin 2019 dans les trois bâtiments du musée, une première dans l’histoire du musée : la maison Horta, l’atelier et l’extension. Avec comme fil rouge la collection, l’exposition apporte un éclairage différent dans chacun des trois espaces du musée. Dans l’extension (aile récemment annexée au musée), des œuvres Art nouveau issues de collections privées sont mises en abyme par l’artiste plasticienne Elisabeth Horth. Dans l’atelier de Victor Horta, une collection particulière réunie par le jeune collectionneur bruxellois Jonathan Mangelinckx, avec des œuvres majeures de Serrurier-Bovy, Paul Hankar et d’autres créateurs de l’Art nouveau. Enfin, de manière totalement inédite, le décor de la véranda de la maison est reconstitué tel qu’à l’origine, avec des objets orientaux et extrême-orientaux similaires à ceux collectés par Victor Horta.
    CONTACT : Benjamin Zurstrassen, Rue Américaine, 27, 1060, Bruxelles, tel : 32.494.32.06.56 - mail : B.zurstrassen@hortamuseum.be - URL : http://caracascom.com/fr/3-expositions-inedites-50eme-anniversaire-du-musee-horta-saint-gilles/890.html

  • THEATRE DE LIEGE - PREMIERE SCENE DE WALLONIE - http://www.theatredeliege.be
    19/03/2019 > 24/03/2019 - Festival Emulation
    De l’énergie à satiété, les mirettes qui pétillent d’idées, le verbe haut, l’avis tranché, les jeunes compagnies vont débarquer et prendre d’assaut bon nombre de salles dans la Cité ardente ! Car, voici que se profile, déjà, la huitième édition du Festival Émulation, précieux levier professionnel mis à disposition de la jeune garde théâtrale issue de la Fédération Wallonie- Bruxelles. L’aubaine est à saisir aussi pour le public, qui pourra consacrer son intérêt et sa curiosité aux œuvres de la génération montante, tout en vivifiant ses rendez-vous avec l’art vivant. Un jury, composé de programmateurs internationaux, décernera le Prix Émulation, octroyé par l’association des Amis du Théâtre de Liège. Un second jury, composé d’étudiants de l’enseignement secondaire de la Province de Liège, attribuera le Coup de cœur. Durant une semaine, le Théâtre de Liège donne la parole aux jeunes artistes émergents et porte sur le devant de la scène sept de leurs créations. Chaque soir, après les spectacles, les afters du Festival Émulation vous accueillent dès 22h dans une atmosphère festive et détendue.
    CONTACT : Marjorie Gilen, 16, place du 20 août, B-4000, Liège, tel : 32 4 344 71 78 - mail : m.gilen@theatredeliege.be - URL : http://caracascom.com/fr/festival-emulation/865.html

  • MILL - MUSEE IANCHELEVICI - https://www.ianchelevici.be
    23/03/2019 > 29/09/2019 - Exposition - Trésors cachés, un siècle de collections artistiques à La Louvière
    À l'occasion des 150 ans de la ville de La Louvière, le Mill met à l'honneur sa collection d'oeuvres d'art. Composée de plus de 1200 oeuvres, elle figure parmi les plus riches jamais réunie par une commune en Wallonie. Du néo-impressionnisme d’Anna Boch à l'abstraction de Pol Bury, du mouvement CoBrA représenté par Pierre Alechinsky au surréalisme de René Magritte, des paysages luministes de Paul Leduc aux natures mortes de Taf Wallet, cette exposition offre un panorama exceptionnel sur l’art belge du début du vingtième siècle à nos jours.
    CONTACT : Céline Christiaens, Place Communale, 7100, La Louvière, tel : - mail : com@lemill.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-tresors-caches-un-siecle-de-collections-artistiques-a-la-louviere/715.html

  • BRUSSELS DESIGN MARKET - www.designmarket.be
    23/03/2019 > 24/03/2019 - 26ème édition de Brussels Design Market
    Brussels Design Market a été fondé il y a 15 ans. Initialement, il s’agissait d’un marché aux puces exclusivement consacré aux productions des années 50 jusqu’au début des années 80. Aujourd’hui, Brussels Design Market est sans doute l’un des évènements les plus convoités en Europe consacré au design vintage du 20ème siècle. Deux fois par an, en mars et en septembre, Bruxelles, capitale de l’Europe et ville cosmopolite accueille le Brussels Design Market avec ses 100 exposants et plus de 7000 visiteurs. Ce grand événement vintage offre à tous les amateurs de design l’opportunité de découvrir des meubles scandinaves, belges, français, italiens, américains, ainsi que des objets en céramique et en verre, des collectors, des accessoires en plastique, métal, en bois ou en bakélite. Au fil des années, l’éventail de la marchandise exposée s’est agrandit. Venus des quatre coins de l’Europe, les exposants présentent une offre de design électrique, rassemblant tous les styles et courants qui ont marqué le design du XXeme siècle. Du design italien, français, américain au style scandinave, les visiteurs découvrent des pièces originales et iconiques créées par les plus grands noms de l’histoire du design, comme Sottsass, Le Corbusier, Eames, ou encore Jacobsen et Panton...! A côté de ces icônes, le Brussels Design Market est aussi l’occasion pour dénicher de merveilleuses pièces de design anonymes et exclusives à des prix abordables. Pour la 25eme édition du Brussels Design Market et à l’occasion du 80eme anniversaire de l’artiste, une exposition sera consacrée aux créations du céramiste Georges Pelletier. Ses luminaires, ses totems et miroirs atypiques sont facilement reconnaissables grâce aux détails façonnés un à un par la main de l’artiste et dont l’association finale produit une oeuvre sculpturale unique.
    CONTACT : Julie Tobie, Rue du Belvédèrestraat, 28, 1050, Bruxelles - Brussel, tel : +32 2 349 35 53 - mail : julie@best.be - URL : http://caracascom.com/fr/26eme-edition-de-brussels-design-market/777.html

  • CITE MIROIR - http://www.citemiroir.be/
    23/03/2019 > 20/07/2019 - Exposition - Masques
    L’exposition Masques présente une sélection prestigieuse issue des collections du musée du quai Branly à Paris. Au cœur de La Cité Miroir, plus de 80 œuvres venues d’Asie, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie se côtoieront dans un cadre inédit. Recouvrir son visage pour accomplir un rituel, danser, incarner la justice, atteindre un au-delà, se cacher ou révéler tout son pouvoir : le masque revêt un rapport à l’invisible et au surnaturel, exerçant sur chacun, en tout temps et en tout lieu un indéniable attrait. Découvrez l’extraordinaire dialogue que l’homme a entretenu avec ce qui le hante et qu’il ne peut maîtriser... Après Pékin et Tokyo, l’exposition s’installe à Liège du 23 mars au 20 juillet. Un des grands rendez-vous culturels de 2019 !
    CONTACT : Sophie Liégeois, 22, place Xavier Neujean, B-4000, Liège, tel : 04 230 70 54 - mail : sophie.liegeois@mnema.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-masques/872.html

  • ARTCURIAL - www.artcurial.com
    27/03/2019 > 30/03/2019 - Bandes dessinées - Collection de dessins et aquarelles originales de Martine
    A l’occasion de sa vente de Bandes Dessinées, Artcurial dispersera pour la première fois le 27 avril prochain une collection de dessins et aquarelles originales des aventures de Martine. Les 27 œuvres présentées, entièrement inédites sur le marché, proviennent directement de la famille de l’illustrateur, Marcel Marlier. Chaque dessin est estimé entre 4000 et 7000 euros.
    CONTACT : Vinciane De Traux, 5, avenue Franklin Roosevelt, B-1050, Bruxelles - Brussel, tel : 32 2 644 98 44 - mail : vdetraux@artcurial.com - URL : http://caracascom.com/fr/bandes-dessinees-collection-de-dessins-et-aquarelles-originales-de-martine/889.html

  • EURANTICA FINE ART FAIR 2019 - www.eurantica.be
    28/03/2019 > 31/03/2019 - Eurantica Brussels Fine Art Fair
    Tableaux modernes, meubles anciens ou design, bijoux ou encore toiles de maitres flamands seront au rendez-vous dans le Palais 1 de Brussels Expo à l’occasion de l’édition 2019 d’Eurantica Brussels qui ouvrira ses portes du 26 au 31 mars 2019. La foire rassemblera une centaine d’exposants belges et étrangers qui occuperont cette année une surface élargie de 15%. Eurantica proposera aussi un restaurant intégré en open space. Cette formule dynamique vient renforcer le caractère convivial de cette foire réputée pour ses allées animées par une clientèle fidèle et avertie. Attirée par le haut potentiel de découverte de la foire, ce public d’amateurs et collectionneurs est chaque année rejoint par une jeune génération aux goûts des plus éclectiques. Le Design et l’Art nouveau seront bien représentés cette année, entre autres par la galerie Thibaut Wolvesperges Art and Furniture (Bruxelles) – où le 18ème côtoie le 20ème. Les amateurs pourront découvrir des pièces rares Gustave Serrurier-Bovy, grand nom de l’Art nouveau en Belgique ou Jules Wabbes, qui incarne le design vintage chic et sobre. Bie Baert et Frank Van Laer élargiront l’offre de mobilier et d’objets d’art avec des stands inspirants. Axel Pairon (Anvers) surprendra avec sa sélection d’œuvres design et contemporaines. Les maîtres anciens seront également à l’honneur, et tout particulièrement les maîtres flamands présentés à la Galerie Barrez (Paris) mais aussi chez Frederik Muller Antiek (Anvers). Le tableau moderne sera là en force, défendu par de grands spécialistes comme les galeries anversoises Raf Van Severen, NF Art Gallery ou de Beukelaer-Nordin Fine Arts. Le bijou, secteur extrêmement actif et traditionnellement bien représenté à la foire, connaîtra quant à lui quelques habitués et nouveaux venus. À noter également la participation de la galerie Riondet (Lyon), spécialisée dans les montres de collection. Le dynamisme de la foire et son organisation solide attire un grand nombre de galeries françaises, qui sont séduites par le public de choix d’Eurantica et n’hésitent pas à adapter leur offre au marché belge comme la Galerie Barrez, la Galerie Bouisset, la Galerie Lassus, la Galerie Laurence Fayolle, la Galerie Univers Du Bronze ou encore, la Galerie Humeurs (première participation). On notera également la présence, pour la première fois, de la Galerie Rosat, spécialisée dans l’argenterie venue de Suisse, et celle de galeries fidèles comme la Galerie Louis et de Egbert Eibel - une première - venues d’Allemagne, ou encore de la Galerie Tandem et Het Ware Huis, spécialisées dans l’Art nouveau et basées aux Pays-Bas. Eurantica accueille cette année un invité de prestige, le Musée Horta (Saint-Gilles) qui fête son 50eanniversaire en 2019.Les amis du Musée Horta seront présents à la foire avec un ensemble exceptionnel d’une douzaine de pièces de mobilier provenant des magasins Wolfers. Un verre unique, produit par le Val-Saint Lambert, intégré dans une monture en bronze doré dessinée par Victor Horta, sera exposée à l’occasion. Il s’agit de la seule pièce d’Arts décoratifs réalisée par Victor Horta qui soit arrivée jusqu’à nous. A noter que l’ensemble des archives et dessins de l’architecte ont été détruits. Cette année, la foire comptera plusieurs stands d’exception, parmi ceux-ci, dès l’entrée de la foire, un vaste espace dédié à la période Empire. La galerie <strong>Edouard de Potter</strong> y présentera une sélection d’élégantes pièces aux lignes sobres qui s’harmonisent aussi bien avec des intérieurs classiques que très contemporains. L'antiquaire, féru de mobilier anciens et d’objets rares et sa compagne, Diane van Ussel, qui elle est passionnée de design, se sont concentrés, au fil du temps, sur la fin du XVIIIème siècle. Ils focalisent surtout leur attention sur les pièces d’exception de la période Empire de provenance parisienne, comme les pendules en bronze doré aux mécanismes complexes ou encore les meubles de manufactures de renom. La scénographie du stand est complétée par des tableaux français issus de diverses périodes et horizons. Le Cubisme et l’Abstraction seront également largement représentés par la Claes Gallery (René Guiette), la NF Gallery (André Lanskoy) ou encore la galerie Raf van Severen (Marcel-Louis Baugniet). Ces trois habitués de la foire sont de grands spécialistes de la Modernité belge et française, de l’avant- comme de l’après-guerre. Le salon revient ce printemps dans une formule dynamique de 6 jours (format très apprécié en 2018). Eurantica s’ouvrira avec une soirée Preview le mardi 26 mars et ensuite avec un Vernissage le mercredi 27 mars. Un groupe d’experts contrôlera la marchandise avant l’ouverture des portes et restera accessible au public pour toute question. Ils délivreront également sur demande des certificats d’authenticité aux acheteurs des pièces exposées au salon.
    CONTACT : Luc Darte, Axis Gate, rue Fond Cattelain 2, 1435, Mont-St-Guibert, tel : 0475 89 07 89 - mail : luc.darte@easyfairs.com - URL : http://caracascom.com/fr/eurantica-brussels-fine-art-fair/710.html

  • SCHIEPERS GALLERY | CONTEMPORARY GLASS -
    11/05/2019 > 03/08/2019 - Exposition - ​Kait Rhoads
    Kait Rhoads est une sculptrice américaine qui vit et travaille à Seattle. Elle utilise les cannes et murrine traditionnelles (technique de verre italienne) de manière innovante pour créer des structures.
    CONTACT : Sue Schiepers, Dokter Willemsstraat 30, B-3500, Hasselt, tel : +32 476 968806 - mail : sue@schiepersgallery.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-kait-rhoads/879.html

  • VLAAMSE MEESTERS IN SITU - www.vlaamsemeestersinsitu.be
    01/06/2019 > 30/09/2019 - Maitres flamands in situ, la route de l’art cet été
    Cet été, du 1er juin au 30 septembre 2019, la route de l'art intitulée « Maitres flamands in situ » mettra en lumière les chefs d’oeuvre de l’Art flamand encore conservés dans toutes les régions de Flandre et à Bruxelles dans leur contexte d’origine (abbayes exceptionnelles, églises, sites historiques...). Chaque chef d'oeuvre pourra être découvert ou redécouvert dans son environnement d’origine. La plupart des oeuvres ont fait l'objet de restauration ou ont été dotées de nouveaux éclairages museaux. Chaque oeuvre est également commentée par une borne digitale multilingue richement illustrée. L'art contemporain s'invitera également sur le parcours. La route de l'art « Maitres flamands in situ » est une initiative d'OKV, avec le soutien de Toerisme Vlaanderen.
    CONTACT : Peter Wouters, Sint-Margrietstraat 11, 9000, Gent, tel : 09 269 58 30 - mail : info@vlaamsemeestersinsitu.be - URL : http://caracascom.com/fr/maitres-flamands-in-situ-la-route-de-lart-cet-ete/888.html

  • BPS22 - www.bps22.be
    08/06/2019 > 01/10/2019 - Exposition - De ta salive qui mord - Sanam Khatibi
    Bousculant les stéréotypes de genre et de domination, les œuvres de Sanam Khatibi (Iran, 1979) captivent et révulsent à la fois. D'origine iranienne, l'artiste belge peint des figures féminines, solitaires ou en meutes, subversives et provocantes, donnant libre cours à leurs pulsions bestiales dans des paysages évoquant un éden lointain et atypique. Ses sujets, ambigus dans leurs relations au pouvoir, à la violence, à la sensualité, interrogent les excès, la perte de contrôle, la domination et la soumission. Outre ses peintures à l'huile de grand format, peuplées d'animaux et d'histoires de chasse aussi naïves que cruelles, Sanam Khatibi réalise aussi des dessins, des broderies et des tapisseries souvent articulés autour d'installations. L'exposition De ta salive qui mord se déploie à partir d'une collection personnelle d'objets de provenances très variées tels que des débris archéologiques, idoles, céramiques qui font partie intégrante de sa pratique.
    CONTACT : Laure Houben, 22 Boulevard Solvay, 6000, Charleroi, tel : +32 71 27 29 77 - mail : laure.houben@bps22.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-de-ta-salive-qui-mord-sanam-khatibi/886.html

  • BPS22 - www.bps22.be
    08/06/2019 > 25/08/2019 - Exposition - MX Temple - Xavier Mary
    Pour sa première exposition personnelle dans un musée, l'artiste belge Xavier Mary (Liège, 1982) occupe les deux grandes salles du BPS22 avec de nouvelles productions inspirées par ses voyages en Asie. Au Cambodge et en Thaïlande, l’artiste a été fasciné par le travail artisanal du métal, la récupération de composants mécaniques et électroniques, la customisation des véhicules, l’agitation des villes et la sérénité des temples bouddhistes et de la jungle restée sauvage. Fort de ces nouvelles expériences contrastées, il produit desœuvres en associant et en transformant des objets, signes, logos, sons ou images animées. Suivant son intuition, il associe -pour mieux les fusionner- les perceptions collectives du temps, de l'espace et des symboles, les matières et la mécanique, les technologies et les espèces biologiques, afin de donner naissance à un nouveau registre esthétique qui pose les bases d’un vocabulaire plastique spécifique au XXIesiècle.
    CONTACT : Laure Houben, 22 Boulevard Solvay, 6000, Charleroi, tel : +32 71 27 29 77 - mail : laure.houben@bps22.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-mx-temple-xavier-mary/799.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    23/06/2019 > 13/10/2019 - Exposition - L'air du design
    Commissaire : Chris Mepon Invisible, intangible, immatériel. Mais aussi omniprésent et vital. Aucune vie sur terre n'est possible sans air. L'air est - pour l'instant - gratuit et appartient à tous. Mais dans l'anthropocène, il devient de plus en plus menacé et nécessite une protection. Que font les designers à ce sujet ? Comment manipulent-ils l'air ? Que signifie l'air pour eux ? Cette exposition se penche sur le thème de l'air sous différents angles. Il peut être injecté dans des processus de fabrication ; il peut servir à ventiler. De la purification de l’air à la conquête de l'espace aérien. Des objets concrets aux scénarios spéculatifs. Parce que tout comme l'air est un mélange de gaz, le design est mixte, multiple, plutôt insaisissable et ... vital.
    CONTACT : Di Emidio Massimo, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : Massimo.Di_emidio@hainaut.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-l-air-du-design/845.html

  • LA BOVERIE - VILLE DE LIÈGE - http://www.liege.be/culture/musees/boverie-beaux-arts-expos-liege
    31/08/2019 > 27/10/2019 - Exposition – Rétrospective Luis Salazar : 40 ans de peintures (1979-2019)
    Luis Salazar présente au Musée La Boverie, le fruit de quarante années de création. Au fil d’un parcours évolutif, l’artiste nous invite à saisir les mutations et les innovations qu’il insuffle graduellement dans son œuvre. Comme un fil d’Ariane cependant, ses éternelles inquiétudes, son insatiable soif de vivre et son optimisme forcené dans le moment présent se lisent en filigrane tout au long de son chemin de création. Se faisant le réceptacle des courants contraires de l’abstraction, qu’elle soit géométrique ou lyrique, le peintre nous livre comme une alchimie nouvelle, une voie médiane, que l’on pourrait qualifier d’abstraction baroque. Vocabulaire et grammaire de formes, de couleurs créent un phrasé passionné, singulier et subtil qui n’échappe à personne. Pas même au poète Jacques Izoard qui fera de la peinture de Salazar un support à ses mots.
    CONTACT : Laura Dombret, tel : +32 4 238 55 01 - mail : laura.dombret@liege.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-retrospective-luis-salazar-40-ans-de-peintures-1979-2019/848.html

  • BRUSSELS DESIGN SEPTEMBER - http://www.designseptember.be
    08/09/2019 > 30/09/2019 - ​Brussels Design September 2019
    Brussels Design September, devenu le rendez-vous incontournable pour les passionnés du design, englobe plus de 100 évènements culturels et commerciaux à Bruxelles. La ville devient, pendant un mois la plateforme de rencontre de nombreux designers belges et internationaux. Brussels Design September se déclinera à travers des expositions, des conférences, un parcours Arts & Crafts, le Commerce Design Brussels ou encore le Brussels Design Market. Autant de lieux de dialogues et de rencontres entre designers, architectes, et amoureux du design. Un véritable parcours urbain à découvrir dans les magasins, pop-up stores, galeries et espaces culturels.
    CONTACT : Roel Rijssenbeek, tel : 32 349 35 95 - mail : Roel@best.be - URL : http://caracascom.com/fr/brussels-design-september-2019/695.html

  • SCHIEPERS GALLERY | CONTEMPORARY GLASS -
    28/09/2019 > 21/12/2019 - ​Exposition - Christine Vanoppen & Wouter Bolangier
    L’œuvre de Christine Vanoppen touche divers domaines d’application et cherche constamment à étendre le champ des possibilités. Elle fait des expériences avec toutes sortes de techniques et de matériaux et puise son inspiration dans l’architecture et les structures naturelles. Wouter Bolangierest tombé dans l’art du verre à 16 ans. Aujourd’hui, il travaille principalement avec le verre, l’acier inoxydable et le caoutchouc. Son œuvre nous transporte dans un monde d’objets qui semblent immobiles, mais qu’une infinité de scintillements, reflets et nuances de couleurs ensorceleurs viennent ressusciter. Il s’en dégage une grande fragilité. Chaque moment apparemment stable est illusoire.
    CONTACT : Sue Schiepers, Dokter Willemsstraat 30, B-3500, Hasselt, tel : +32 476 968806 - mail : sue@schiepersgallery.com - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-christine-vanoppen-wouter-bolangier/880.html

  • ANTICA NAMUR 2019 - http://www.antica.be
    09/11/2019 > 13/11/2019 - Antica Namur 2019 - 43e Edition
    Chaque automne, Antica Namur renforce son statut de « place to be » du monde de l’art et des antiquités. Positionné en amont du calendrier des foires, Antica est un des premiers baromètres du marché de l’art belge de l’année. Affichant Sold out dès le printemps 2018, les organisateurs de cette 42ème édition optent pour l’ouverture complémentaire du second hall de Namur Expo, qui n’avait plus accueilli d’exposants depuis 2010.Cette édition XXL réunit dans les deux halls un total de 130 galeries belges et internationales soit +12% par rapport à l’édition de 2017, dont plus de 80 galeries belges aussi bien francophones que néerlandophones, 31 de France, 10 issus des Pays-Bas, 5 d’Allemagne. Parmi les exposants internationaux, on compte également quelques galeries anglaises, suisses, luxembourgeoises ou encore italiennes. La superficie totale de la foire passe de 8.000 à 10.000 m2.Les exposants au top : Galerie Beres (F), Bouisset (F), Claeys Gallery (F), Costermans (B), Epoque Fine Jewels (B), Jan Muller (B), Ooidonck Fine Art (B), JVDM (B), Martel Greiner (F), Mathieu Sismann (F), La Mésangère (B), Tom Desmet (B), Univers du Bronze (F).Les nouveaux venus : Berger Famarte (B), First Art (S), Gauchet (F), Il Raccoglitore (IT), Jean Moust (F), Mayflower (ENG), Nicolas Bourriaud (F), Ooidonck Fine Art (B), Univers du Bronze (F), Riondet (F),Les comeback : Galerie Bordet (F), Drees Archeo (B), Epoque Fine Jewels (B), Herwig Simons (B), Jacques Nève (F), Lamy (B), Galerie Noel (B), Jean-François Régis avec le décorateur Gerald Watelet (B), Olivier Delvaille (F), Tom Desmet (B). Tous les coups de cœurs sont donc permis, pour toutes les générations de collectionneurs et d’amateurs d’art en quête de tableaux anciens ou modernes, de mobilier estampillé ou vintage, de verres anciens ou argenterie d’exception, apportant une touche singulière à des intérieurs toujours plus éclectiques.La Ville de Namur, en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin, présentera une sélection de pièces exceptionnelles issues de ses musées. De nombreuses conférences en lien avec le marché de l’art seront proposée au public durant toute la foire.
    CONTACT : Luc Darte, Axis Gate, rue Fond Cattelain 2, 1435, Mont-St-Guibert, tel : 0475 89 07 89 - mail : luc.darte@easyfairs.com - URL : http://caracascom.com/fr/antica-namur-2019-43e-edition/82.html

  • CID - centre d'innovation et de design au Grand-Hornu - http://www.cid-grand-hornu.be
    24/11/2019 > 07/03/2020 - Exposition - Nature morte / Nature vivante
    La langue française utilise l’expression nature morte pour désigner ce domaine de la peinture qui aborde la nature d’une manière sensuelle et qui souvent induit une référence moralisante à la vanité humaine et au caractère éphémère de toute chose. C’est précisément cette vanité humaine qui aujourd’hui semble favoriser l’impermanence de la nature. L’exposition thématique Nature morte / Nature vivante au CID - centre d’innovation et de design au Grand-Hornu (Belgique) - tente d’interroger la relation entre l’homme et la nature, entre le sujet et l’objet au travers du design, de l’art et de l’architecture. L’exposition veut attirer l’attention sur les comportements humains qui révèlent la fragilité de l’équilibre entre l’homme et la nature. On peut imaginer la probabilité d’une persistance de la nature dans ses diverses formes, de la matière vivante aux actions plus ou moins importantes d’extériorisation des éléments qui la composent. Ce que nous considérons matière morte ou inerte relève en définitive du concept de « temps ». Sur terre/dans la nature, chaque état de la matière est un instantané dans un long processus évolutif. Le charbon est une étape de la matière organique, la pierre en est une autre. Quand nous brûlons du bois, nous accélérons le processus de transformation. Nous pouvons intervenir sur des processus naturels sans nécessité, indépendamment de toute considération fonctionnelle ou esthétique, ou en dehors de toute cupidité. Avec Nature morte / Nature vivante, nous voulons marquer une étape dans cette réflexion et questionner les processus ; nous voulons mettre au jour ces lignes de pensée qui interrogent les interventions humaines, les travaux d’esprits créatifs qui nous font réfléchir à notre condition d’observateur en tenant compte des éléments naturels. L’idée que rien n’est figé mais que tout change continuellement -même lentement- doit nous faire réfléchir à l’importance de nos interventions sur le processus naturel pour l’avenir de notre environnement. Beaucoup d’artistes, de designers envisagent les éléments naturels de différents points de vue et critiquent les actions inconsidérées qui entraînent des conséquences catastrophiques. Parfois activistes, parfois poètes...
    CONTACT : Di Emidio Massimo, 82, rue Sainte-Louise, B-7301, Hornu, tel : 32 65 61 38 87 - mail : Massimo.Di_emidio@hainaut.be - URL : http://caracascom.com/fr/exposition-nature-morte-nature-vivante/875.html